Un tiers du chiffre d'affaires de Simon & Schuster est numérique

Antoine Oury - 12.05.2015

Edition - Economie - Simon & Schuster - chiffre d'affaires - papier numérique


La maison d'édition américaine Simon & Schuster vient de publier ses résultats pour le premier trimestre 2015, par l'entremise de sa maison mère CBS Corporation. Si HarperCollins est généralement cité comme un des éditeurs majeurs qui compte beaucoup sur les revenus issus du numérique, S&S n'est pas en reste, puisque 31 % de son chiffre d'affaires total est issu des ventes du format.

 

 

Simon & Schuster - London Book Fair 2015

Simon & Schuster à la London Book Fair 2015 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Pour ces trois premiers mois de l'année 2015, les nouvelles ne sont malgré tout pas bonnes : CBS accuse une baisse du chiffre d'affaires de la maison, liée à une baisse des ventes de livres papier. 5,5 % de moins au total, avec un chiffre d'affaires arrêté à 145 millions $, contre 153 millions $ pour la même période de l'année précédente, toutes ventes confondues.

 

La maison-mère n'a pas partagé le chiffre d'affaires des ventes papier, mais signale donc que 31 % du CA de Simon & Schuster, pour le premier trimestre 2015, est issu des ventes numériques. CBS n'a pas non plus établi la répartition géographique du chiffre d'affaires. 

 

Il y a quelques jours, l'association des éditeurs américains (Association of American Publishers, AAP) a partagé son bilan du premier mois de l'année 2015 pour l'édition américaine, ou du moins la partie que l'organisme représente. Ce dernier constatait une hausse du chiffre d'affaires global, de 5 %, mais une baisse des ventes de livres numériques de 8 %.

 

 

(via The Bookseller)