Un trésor d'archives pré-révolutionnaires découvert en Russie

Clément Solym - 22.05.2012

Edition - Bibliothèques - Russie - documents - archives


Il aura fallu un peu de hasard et d'intuition pour faire abattre un faux mur, à l'intérieur de la bibliothèque du musée polytechnique de Moscou. Mais quelle surprise : découvrir près de 30.000 documents antérieurs à la révolution russe, avec livres et magazines. Alors qu'une partie de l'établissement allait être rénové, le trésor a été découvert incidemment.

 

Svetlana Kukhtevich, directrice adjointe de la bibliothèque, fut la première étonnée : dans cet espace long de 6,5 mètres, tous ces documents avaient été stockés, en attendant que l'on puisse leur trouver un endroit plus convenable. Les livres sont pratiquement tous en français, allemand, latin ou grec. 

 

 

 

 

« Tous les scientifiques et les gens instruits du XIXe siècle parlaient plusieurs langues, et il n'était pas nécessaire de publier les livres en russe », poursuit la directrice adjointe. Tous remontaient à une période antérieure à 1917, et le plus ancien date de 1706, racontant les espaces pittoresques de l'Allemagne. 

 

Le musée lui-même a été fondé en 1817, et les documents découverts avaient été entreposés sur des étagères, avant de se retrouver étrangement emmurés. C'est en déplaçant des étagères, en vue de la rénovation de l'établissement que les personnels se sont aperçus de ce qui se cachait derrière. « Lorsque nous avons supprimé complètement le mur, nous avons découvert un tas de livres empilés jusqu'au plafond. »