Un typographe timbré : hommage de La Poste à Maximilien Vox

Antoine Oury - 05.09.2014

Edition - Société - Maximilien Vox typographe - La Poste timbre effigie - classification typographique


Tous les jours, nous utilisons leurs créations, sans connaître leurs noms : les typographes sont les artisans de l'ombre de l'écriture et de la lecture. La Poste va rendre un hommage appuyé à l'un d'entre eux, Maximilien Vox. Né à la fin du XIXe siècle, il apportera une contribution significative à l'art typographique en créant une classification qui fait toujours référence.

 

 

Création et gravure par Louis Boursier, d'après une photo de Jean Dieuzaide

 

 

Né Samuel William Théodore Monod le 16 décembre 1894, Maximilien Vox fut quelque peu éclipsé, dans la postérité, par son frère Théodore, naturaliste auteur, entre autres, de L'Hippopotame et le Philosophe (1942) et L'Émeraude des Garamantes, souvenirs d'un Saharien (1984).

 

Il étudie le dessin, et se passionne déjà pour la typographie : il fait son entrée dans le monde de l'édition par le dessin de presse et la caricature, dans les journaux Floréal ou L'Humanité. Il dessine les couvertures des éditions Grasset, ou encore les lettrines du Grand Larousse du XXe siècle, mais sa création la plus iconique reste sans doute le logo des romans policiers Le Masque, dessiné en 1926.

 

Cette même année, il publie les Divertissements typographiques, particulièrement appréciés par la profession, et qui font de son nom une référence en matière de direction artistique. Sa contribution au métier se concrétise un peu plus avec la création de la revue Caractère en 1951, qui sera publiée jusqu'en 1964. Il créé également, avec Jean Giono, Les Rencontres internationales de Lure, grand-messe annuelle de la typographie et de l'édition.

 

C'est en 1954 qu'il publie la classification typographique qui portera son nom, en regroupant les polices dans différentes familles qui correspondent « à la fois à un style graphique, à un moment de l'histoire, à un fait intellectuel ». L'Association typographique internationale (ATypl) l'utilise toujours, et y a ajouté deux catégories, les fractures et les non-latines.

 

Le timbre édité par La Poste a été dessiné et gravé par Louis Boursier, et sera vendu en avant-première les 17 et 18 octobre prochains à Condé-sur-Noireau, la ville natale de Vox, et à la boutique Le Carré d'Encre, à Paris. Dès le 20 octobre, il sera vendu dans certains bureaux de poste et sur Internet, pour une valeur faciale de 1,10 €.