medias

Un vaste plan de soutien pour les librairies du Québec

Nicolas Gary - 11.10.2018

Edition - Librairies - plan librairies Québec - soutien libraires Québec - vente livres Québec


Les librairies du Québec ont eu le plaisir de découvrir le programme de la SODEC, organisme de soutien des industries culturelles. Dans son volet consacré à l’édition, l’objectif fixé est simple, « accroître la production et la diffusion de titres québécois ». Et maintenir le réseau de libraires professionnels.


Librairie Le port de tête
Le port de tête, librairie de Montréal - ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

Différentes aides ont été présentées, dans le cadre du programme d’aide aux librairies agréées, auquel la ministre Marie Montpetit avait déjà fait allusion. Plusieurs points s’en dégagent, avec en priorité de maintenir la diversité des librairies, tout en optimisant les performances financières.
 

Des étapes nouvelles pour les librairies

 

Le premier aspect est celui de la promotion : jusqu’à la concurrence de 40.000 $ CA (26.555 €), la SODEC pourra intervenir sur toute dépense liée à la promotion et la médiation. L’enjeu est que 60 % de la subvention disponible sera versée vers ce dernier point, autrement dit, toutes les activités mettant en valeur les livres et les auteurs.

 

De quoi encourager les boutiques à un plus fort dynamisme et l’organisation d’événements (dans les établissements ou hors les murs). Et ce, plutôt que d’acheter des catalogues et autres dépenses moins significatives.

 

Une dimension technologique et numérique est également évoquée – 50 % des dépenses jusqu’à 25.000 $. Ce point touche à l’implantation d’un système de gestion informatique, un nouveau site web, ou encore le développement d’applications.

 

Autre élément, plus intéressant pour les librairies qui valorisent les titres, un coefficient est appliqué pour réduire les « inégalités causées par l’éloignement des grands centres de certaines librairies ». 

 

Toujours dans la médiation, mais cette fois, tournés vers l’aménagement, entre autres, des lieux, des soutiens sont accordés pour la rénovation des espaces, ou des démanagements.
 

Salaires, médiation et clients

 

Pour ce qui touche aux ventes, plus directement, un coefficient sera mis en place pour favoriser les lecteurs à proprement parler. En, effet, la loi 51 sur le livre protège les libraires dans le cadre de la vente aux collectivités. 

 

En revanche, la SODEC souhaite « rejoindre et développer une clientèle diversifiée en tenant compte de l’évolution des pratiques de consommation ». Donc apporter des subventions qui font encourager à se tourner vers la vente au détail.  

 

Une grande apparition, c’est le subventionnement d’une partie des salaires, chose qui n’existait pas auparavant. 

 

Enfin, un ultime point, la SODEC a mis un terme à l’aide qui était accordée pour les transports. Une librairie pouvait en effet percevoir entre 500 $ et 1400 $, pour le transport de livres. Précédemment, les librairies ne pouvaient fournir de dossier que pour ce point. Aujourd’hui, il leur faudra tout d’abord passer par les demandes liées à la promotion ou le volet technique.
 

Impression à la demande : lire québécois
n'aura jamais été aussi simple

 

Toutefois, comme l’aide à la disparité régionale est accrue, toujours dans la perspective d’encourager le dynamisme des établissements, la subvention semble donc augmenter encore.
 

Un traitement plus équitable

 

La directrice de l’Association des libraires du Québec, Katherine Fafard, sollicitée par ActuaLitté explique : « Suite à l’octroi des subventions aux librairies agréées en 2016-2017, nous avons produit en mars dernier, conjointement avec les LIQ et Coopsco, un avis officiel portant sur le programme d’aide de la SODEC. Aujourd’hui, nous pouvons affirmer être très satisfaits du nouveau programme. » 

 

Et de poursuivre : « Nous avons l’impression que nos préoccupations ont été entendues. En mettant en place un coefficient qui tient compte de la place du livre dans la librairie, une aide en promotion qui tient compte du rôle de médiation, ainsi qu’un indice de disparité régionale, la SODEC a décidé de valoriser le dynamisme des libraires. »

Selon elle, « le programme permettra de récompenser les librairies qui sont déjà très actives, mais il encouragera celles qui le sont moins à l’être davantage. À notre avis, ce nouveau traitement des demandes sera plus équitable pour l’ensemble des librairies admissibles au programme ».

L'intégralité du programme de la SODEC est à consulter ci-dessous ou télécharger ici.
 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.