Une année 2014 terrible en matière de respect des Droits de l'Homme

Julien Helmlinger - 26.02.2015

Edition - International - Droits de l'Homme - Liberté d'expression - Amnesty International


Amnesty International dévoile son bilan annuel 2014 quant au respect des Droits de l'Homme à travers le monde, évoquant une « année terrible ». Selon le rapport, quel que soit le continent ou le pays, « les dirigeants politiques se sont montrés incapables de protéger les personnes qui en ont le plus besoin ». On compte globalement plus de 50 millions de personnes déplacées, un chiffre qui n'aurait plus été atteint depuis la Seconde Guerre mondiale.

 

 

Sur 4 millions de Syriens chassés de leur pays par la guerre, seuls 150.000 ont pu se réinstaller dans l'Union européenne. « Soit approximativement le nombre de personnes arrivées en Turquie en une semaine lorsque l'Etat islamique (EI) a assiégé Kobané », ajoute l'ONG. Malgré la liste de 380.000 personnes dressée par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, qu'il était urgent d'accueillir, l'UE s'est engagée pour 36.300 d'entre eux, dont 20.000 reçus en Allemagne.
 
La France, avec un millier de reçus sur deux ans, ne fait pas figure de bon élève parmi les terres d'accueil, en comparaison. « La situation est paradoxale. D'un côté les responsables politiques tiennent des discours d'accueil ; de l'autre, rien n'est facilité », pointe Jean-François Dubost, responsable des réfugiés à la section française de l'ONG.

 

Ci-dessous deux vidéos illustrant le bilan d'Amnesty International :