Une année France Russie funeste pour... la librairie russe ?

Clément Solym - 10.02.2012

Edition - Librairies - librairie du Globe - russie - France


« L'année 2012, proclamée Année «France-Russie 2012, Langues et littérature» sera-t-elle celle de la disparition d'une des dernières librairies russes de France ? » La question est durement posée, mais la librairie du Globe est aujourd'hui dans une situation particulièrement inconfortable. 

 

C'est un véritable appel à l'aide que l'établissement vient de lancer, mais l'ironie des célébrations prévues cette année, rapprochant France et Russie - avec, entre autres, Moscou comme ville invitée du Salon du livre de Paris - fait rire jaune. Très jaune. Encore que l'on aura sûrement l'occasion de discuter du comportement de Sarkozy face au gouvernement russe, et de la question syrienne très prochainement...

 

Bref, la librairie du Globe lance une bouteille à la mer.

 

Ces dernières années, la librairie du Globe est devenue un des principaux centres de rencontres et de discussions de la vie littéraire et culturelle franco-russe à Paris.

 

Malgré son dynamisme salué par tous, elle connaît depuis décembre 2009 des difficultés qui, aujourd'hui, menacent son existence même. En deux ans, la fréquentation de la librairie a connu une baisse de 10 % et le panier d'achats moyen, stable pendant les dix années précédentes, a diminué de manière significative.

 

 

Nous avons fait les efforts nécessaires pour abaisser les charges à un niveau incompressible, mais cela n'est malheureusement pas suffisant. Ces derniers mois, les difficultés accumulées sont telles qu'il est devenu difficile de s'approvisionner, notamment en livres russes, ce qui explique l'absence chronique de nouveautés et les trop longs délais de traitement de certaines de vos commandes. Ceci ne fait qu'aggraver les tendances de fond qui menacent notre activité.

 

Modification des pratiques de lecture, concurrence de la vente en ligne, interrogations sur l'avenir numérique du livre, hausse des loyers en centre-ville… – la librairie indépendante va mal malgré la protection indispensable et jusqu'à présent efficace de la loi sur le prix unique du livre.

 

Dans notre spécialité, ces tendances générales se combinent avec une disparition progressive de l'enseignement du russe dans le secondaire et le supérieur, disparition, aussi du « Paris russe », la France étant devenue une destination touristique alors qu'elle fut longtemps une destination d'émigration. La hausse du prix des livres en Russie s'est accélérée et nous essayons de la répercuter le moins possible sur le prix en librairie pour ne pas le rendre prohibitif. De très nombreux facteurs font donc de votre librairie une entreprise menacée.

 

Bien sûr, nous n'avons pas baissé les bras et continuons à essayer, malgré les difficultés, de mener à bien notre tâche. En témoignent plus de 120 événements et rencontres organisés depuis septembre 2004 dont une trentaine en 2011. En 2010 nous avons obtenu le label L.I.R créé pour reconnaître, valoriser et soutenir les choix et le travail qualitatifs des libraires indépendants.

 

La librairie, créée en 1952, a 60 ans cette année. Cette date anniversaire coïncide avec une saison « France-Russie, Langues et littérature ». 2012 sera-t-elle aussi l'année de la disparition de la Librairie du Globe, une des dernières librairies russes de France ?

 

 

Pour découvrir l'établissement, qui a également créé une association à but non lucratif, vous pouvez vous rendre à cette adresse. Tous types de dons sont acceptés, financiers, comme matériels...