Une année sans lire de livres écrits par un auteur blanc

Clément Solym - 25.02.2015

Edition - prejugés lecture - livres auteurs - blancs adulte


Une auteure américaine, afro-américaine s'il faut le préciser, vient de décider d'un boycott massif. KT Bradford a choisi de limiter le nombre de livres qu'elle ouvrait, en vertu d'un intéressant critère : tout ce qui est écrit par un auteur masculin blanc sera exclu, durant tout une année.

 

 

 

 

Le projet n'est pas celui d'un boycott culturel, mais celui d'une prise de conscience, affirme-t-elle. Une année sabbatique sans auteurs blancs lui aurait permis de découvrir et de s'ouvrir un peu plus à des parutions. Ainsi, au lieu de lire ce que la production américaine lui proposait massivement, elle a fouillé et trouvé d'autres auteurs.

 

« Au lieu de tout lire, je voudrais uniquement regarder des histoires écrites par des femmes ou des personnes de couleur, ou des écrivains LGBT », explique-t-elle chez Xojane. Bien entendu, elle n'a pas échappé aux mauvais récits pour autant, ni à ceux que l'on préfère jeter à la poubelle, mais au moins a-t-elle trouvé du neuf.

 

Elle a également remarqué qu'elle s'était éloignée de manière presque inconsciente des magazines qu'elle parcourait habituellement, et qui rendent visiblement compte d'une production essentiellement masculine et blanche. KT a achevé son année de restrictions alimentaires, et voici qu'elle lance le défi à tout un chacun : une année sans livre écrit par un auteur homme blanc... 

 

Toute une campagne est partie d'un Tumblr, cette année, « We Need Diverse Books », pour encourager à la bibliodiversité, et proposer aux lecteurs de s'ouvrir aux différents genres littéraires.

 

Il s'agit d'un moyen essentiel pour lutter contre les préjugés de l'industrie et ceux que les lecteurs peuvent avoir, vis-à-vis des ouvrages qu'ils rencontrent, estiment les organisateurs. Quand bien même nous ne sommes pas pleinement conscients des préjugés que nous pouvons avoir et entretenir. 

 

En 2013, des témoignages d'acteurs de l'édition américaine démontraient que l'on se retrouvait dans une situation complexe. Les éditeurs n'accepteraient pas certains types de manuscrits, tout bonnement en raison de l'origine ethnique de leur auteur. L'agent de l'un d'entre eux rapportait les commentaires qu'une maison lui faisait sur le livre de son client. On saluait « un point de vue fascinant sur la culture chinoise américaine », mais également une impressionnante histoire « poignante et pleine d'humour ».

 

Sauf qu'actuellement, l'éditeur publie des titres d'un « célèbre écrivain asiatique », et manifestement, deux écrivains d'origine asiatique ne peuvent se retrouver dans un même catalogue ni dans une même période médiatique.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.