Une auberge historique du Maine cédée contre un texte de 200 mots

Clémence Chouvelon - 13.03.2015

Edition - International - Maine - États-Unis - Auberge concours écriture


Une sexagénaire américaine va offrir son auberge, une bâtisse historique de 210 ans localisée dans le Maine au nord-est des États-Unis, via un concours d'écriture. L'auteur du meilleur essai de 200 mots se verra remettre les clefs de cette auberge de charme. Janice Sage en était elle-même devenue propriétaire grâce à un concours similaire dans les années 1990.

 


Le Center Lovell Inn, dans le Maine (capture d'écran vidéo BDN)

 

 

Pour participer à ce concours d'écriture un peu particulier, il sera nécessaire de joindre 125 $ d'inscription à l'essai de 200 mots. Janice, qui attend quelque 7500 participants, espère ainsi récupérer plus que les 900.000 $ auxquels est estimée l'auberge. The Center Lovell Inn est située dans le Maine, région de lacs et de montagnes, et comporte sept chambres.

 

La propriétaire des lieux tient à ce que l'auberge reste peinte en blanc, avec les volets verts ou noirs, et surtout que l'auberge reste en activité pendant au moins un an après son départ. « Je voudrais l'offrir à quelqu'un qui n'a pas les moyens d'acheter une auberge ou un restaurant. [Ce concours] est une chance donnée à des personnes talentueuses » Si elle parvient à réunir les 7.500 candidatures espérées, elle remettra, en plus des clefs de l'auberge, 20.000 $ au gagnant pour l'aider à démarrer l'aventure.

 

« Beaucoup de personnes pensent que cela va se passer comme dans “The Bob Newhart Show” [une série américaine diffusée dans les années 1970 NdR], que vous parlez à des gens toute la journée [...], mais cela représente beaucoup de travail. » Dès l'orée du jour, Janice est debout, pour servir les clients, faire le ménage, la cuisine... Une situation qui n'est médicalement plus possible pour elle, raison pour laquelle elle s'est résolue à trouver un nouveau propriétaire à son auberge. « Cela fait 38 ans que je travaille dans la restauration. Il est temps de me retirer et de passer à autre chose »

 

Janice s'est vu offrir la propriété en 1993, grâce à un concours d'écriture similaire. Son essai avait été retenu parmi plus de 5000 candidatures, l'occasion pour l'ancienne serveuse de changer de vie. Elle compte ainsi léguer sa précieuse auberge à celui ou celle qui écrira le meilleur essai de 200 mots, « un essai formel, avec un début, un milieu et une fin. L'orthographe doit être irréprochable » explique-t-elle « il faut que vous expliquiez pourquoi vous vous sentez capable de gérer l'auberge, pour qu'elle puisse rester un commerce viable. Il y a beaucoup de jeunes gens qui pourraient faire un travail fantastique. Il vous faut avoir de l'endurance. »

 

Janice Sage remettra les clefs au nouveau propriétaire fin mai. Pour éviter toute dérive, l'entourage de Janice n'est pas autorisé à participer, et les noms des participants ne lui seront pas dévoilés. Elle choisira elle-même les 20 meilleurs essais, qui seront ensuite soumis à deux juges anonymes. Pour participer, il faut commencer par suivre ce lien.