Une auteure indépendante de romance signée pour un contrat à 7 chiffres

Clément Solym - 14.06.2012

Edition - Economie - contrat - marketing viral - romance


Après quatorze refus d'éditeurs, Tracey Garvis Graves a tenu bon, et fini par publier son livre directement en autoédition, voilà plus d'un an. Mère de 45 ans, elle avait également essuyé le rejet d'une quarantaine d'agents, pour qui son manuscrit n'avait pas grand intérêt. Finalement, par le biais d'Amazon, une centaine d'exemplaires a été vendue le premier mois.

 

Et le bouche à oreille a fait le reste…

 

Un reste qui lui aura été largement profitable, puisqu'un éditeur de New York vient de lui faire une offre à 7 chiffres, pour l'achat de son livre - et sept bons chiffres précise-t-on. C'est que, après Fifty Shades of Grey et The Hunger Games, le livre de Tracey est parmi les meilleures ventes sur le site du cybermarchand.

 

Son livre raconte l'histoire d'amour torride d'un professeur d'anglais d'une trentaine d'années, naufragé et en compagnie d'une jeune étudiante de 16 ans. Sous le soleil, exactement…

 

Elizabeth Keenan, directrice de la publicité chez Dutton & Plume, filiale de Penguin, explique que ce mode de recrutement des auteurs n'est pas encore généralisé, les éditeurs ne font pas signer les auteurs indépendants habituellement. Cependant, la capacité virale du livre est telle que la maison n'a pas pu éviter ce succès. Et ce phénomène risque de se généraliser. 

 

Tracey, elle, est sur un petit nuage. Ses lecteurs l'avaient inondée d'emails, pour la remercie de ce livre et de la belle histoire qu'elle racontait. Son premier roman, On the Island, et le suivant, Covet sera publié en 2013, probablement d'ici le mois de juillet, en vertu du contrat qui a été passé. 

 

La mère de famille, qui travaillait pour Wells Fargo a quitté son emploi, suite au chèque encaissé, et écrit à plein temps désormais, mais plus dans la romance pour femmes. On reste dans la fiction cependant. « Ça a changé ma vie. Je suis heureuse de cette bonne fortune, et reste très humble. Je ne sais pas ce qui s'est passé. » (via DesMoindesRegister)

 

Voilà deux semaines, c'est un livre de régime aux méthodes pour le moins étonnantes qui avait été acheté par un éditeur, Grand Central Publishing, toujours pour un montant à 7 chiffres. (voir notre actualitté)