Une auteure jeunesse accuse Disney et Pixar de plagiat pour Vice Versa

Antoine Oury - 04.06.2018

Edition - Justice - Disney plagiat - Vice Versa plagiat - Carla J. Masterson


L'auteure américaine de livres pour la jeunesse Carla J. Masterson a déposé ce jeudi 31 mai auprès de la cour fédérale du Nevada des documents relatifs à un procès intenté aux sociétés Disney et Pixar pour plagiat. Masterson juge que le scénario du long-métrage Vice Versa (Inside Out en version originale), sorti en 2015, emprunte trop d'éléments de ses livres What’s on the Other Side of the Rainbow ? et The Secret of the Golden Mirror, qu'elle aurait présentés à des cadres de Disney.




 

Sorti au cinéma en 2015, Vice Versa propose aux spectateurs de découvrir comment fonctionnent l'humeur et la psyché en visitant le Quartier Général, dans la tête de la petite Riley, où les émotions font leur travail : Joie, Colère, Dégoût, Tristesse et Peur se succèdent... Selon Carla J. Masterson, l'idée provient tout droit de ces livres What’s on the Other Side of the Rainbow ? et The Secret of the Golden Mirror, parus bien avant la sortie du film ou, même, son entrée en production.

 

D'après l'auteure, ses deux livres reposent sur le fait « de décrire les émotions enfantines que sont la joie, la peur, la tristesse, la colère, le rire, l'amitié, l'amour et la timidité comme des personnages qui apparaissent dans le livre sous des formes et des couleurs bien définies ».

 

Bien entendu, les éventuelles similitudes entre les récits seront laissées à la libre appréciation du juge, mais Masterson assure que les ouvrages ont été distribués aux cérémonies des Emmy Awards, en 2010 et 2011, où « de nombreux cadres de Disney et leurs proches étaient présents et ont pu avoir accès aux sacs dans lesquels se trouvaient les livres de Carla J. Masterson ».

 

Shakespeare confondu par un logiciel de plagiat :
être ou ne pas être inspiré

 

Les dommages et intérêts exigés par la plaignante n'ont pas encore été précisés, mais Masterson assure qu'elle aurait perdu plus de 75.000 $ dans l'affaire, annonce The Wrap. Évidemment, étant donné le succès des films et des produits dérivés, le montant réclamé sera sans doute bien supérieur...



 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.