Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Une belle dynamique autour du Prix « Facile à lire »

Auteur invité - 18.08.2017

Edition - Bibliothèques - Bretagne Facile lire - livres dys accessibilité - promotion livres lecture


Les bibliothèques de treize communes bretonnes participent au Prix « Facile à lire » Bretagne coordonné par Livre et lecture en Bretagne et l’association Les chemins de lecture : en lien avec des partenaires sociaux et du champ de la santé, elles organisent des temps de médiation à l’attention de publics plutôt éloignés du livre et de la lecture, autour des huit ouvrages sélectionnés.


Cinq bibliothèques du pays de Redon y participent : Renac, Sixt-sur-Aff, Allaire, Saint-Jacut-les-Pins et La Chapelle-de-Brain. 



 

 

Mélanie Chauvel, responsable des médiathèques de Renac et La Chapelle-de-Brain, a pris les choses en mains. « En 2015, j’ai suivi deux formations sur le “Facile à lire” en médiathèque et sur les dys, avec Françoise Sarnowski, des Chemins de lecture. Et je me suis beaucoup interrogée sur ce qu’on pouvait faire concrètement pour ces publics-là. »

Mélanie a d’abord emprunté l’espace « Facile à lire » proposé par la Médiathèque d’Ille-Et-Vilaine et monté un projet, avec l’aide d’une bénévole, en s’adressant aux établissements du Pays de Redon qui pourraient être intéressés par des animations autour du « Facile à lire ».

« Un foyer d’adultes handicapés de Pipriac, une commune voisine, m’a contactée très vite. Ils sont venus, ont emprunté des livres. Puis nous avons organisé une conférence sur les dys, avec Françoise Sarnowski et Françoise Thouvenot, de l’Aapedys 35. Il y avait pas mal de monde pour une petite commune comme Renac, et ça a permis de communiquer sur nos projets. Il y avait déjà un Prix littéraire sur le Pays de Redon, et nous nous sommes dit qu’un Prix “Facile à lire” à l’échelle de la région, cela permettrait de faire la promotion du “Facile à lire” et de faire vivre le fonds. C’est comme ça que ça a démarré, avec le soutien de Livre et lecture en Bretagne. Et c’est une belle aventure humaine, même si les médiathèques où je travaille sont situées dans des petites communes, et qu’il m’a fallu aller chercher des partenaires alentour. »

Les foyers de vie de Pipriac et de Redon se sont engagés, ainsi que le centre social de Redon. 
 

Cerise sur la gâteau, Mélanie Chauvel, qui est aussi chanteuse, a participé à la création d’un spectacle de lecture musicale, avec l’accordéoniste Wenceslas Hervieux et Françoise Sarnowski, autour de La nappe blanche de Françoise Legendre. « C’est l’histoire d’une nappe qui se transmet de génération en génération et voit défiler tous les événements familiaux. C’est simple et frais. Mais c’est très émouvant, de toucher des publics que nous ne voyons pas habituellement, dans nos médiathèques. »
 

Nouvelle loi sur l'exception handicap : quels défis pour les bibliothèques?


Après une première à Carnac, le spectacle a été donné à Renac, Betton, à Landerneau et à Allaire. La vie des gens, de François Morel et Martin Jarrie, a été présenté en lecture à Sixt-sur-Aff, ainsi que le spectacle du Théâtre du Tapis bleu, Les Madeleines, réalisé à partir d’un collectage auprès de femmes pensionnaires de la maison de retraite des Charmilles, à Redon. « Cela aussi, c’est “la vie des gens”, non ? »
 

Les bibliothèques, “vecteurs incontestables d’égalité”


Les médiathèques de Renac et d’Allaire présentaient en outre une exposition autour de la bande dessinée sans texte Un Océan d’amour, de Grégory Panaccione et Wilfrid Lupano, mise à disposition par la Médiathèque d’Ille-et-Vilaine. « Puisqu’il s’agit d’aventures qui arrivent à un marin, j’ai invité pour l’occasion Sébastien Baron, qui a un bateau ici et doit partir vers les îles du Cap Vert. Le lien m’a paru évident. » 

Voir le site Facile à Lire

 

Remise du Prix « Facile à lire » Bretagne 2017, le 22 septembre prochaine à Auray.

 

par Gérard Alle

 

en partenariat avec Livre et lecture en Bretagne