Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Une bibliothèque à 3000 mètres d'altitude, au coeur des Rocheuses du Colorado

Antoine Oury - 04.07.2017

Edition - Bibliothèques - bibliothèque Colorado - bibliothèque altitude - bibliothèque Rocheuse


Jeff Lee et Ann Martin sont deux libraires un peu rêveurs, qui ont décidé de se rapprocher des nuages : quittant leur boutique de Denver, ils se sont lancés dans un pari fou, installer une bibliothèque à 3000 mètres d'altitude, perchée sur les Rocheuses du Colorado. Pour fournir un abri aux marcheurs et randonneurs, certes, mais aussi montrer que les livres et la littérature ont partout leur place.


Rockies-77
Les Rocheuses (photo d'illustration, Amber Lynn Lane, CC BY-NC-SA 2.0)
 


L'idée d'une bibliothèque perdue dans les montagnes du Colorado est venue au couple il y a quatre ans, lors d'un séjour au Buffalo Peaks Ranch, un établissement situé non loin d'une réserve naturelle et de la rivière South Platte. Le contact avec la nature et l'envie de changer d'air ont achevé de convaincre Jeff Lee et Ann Martin, qui consacrent depuis leurs journées à faire vivre la Rocky Mountain Land Library.

 

Les collections de cette bibliothèque sont constituées en fonction de l'environnement immédiat, pour permettre aux usagers de comprendre l'histoire et la valeur des paysages naturels qui s'offrent à eux. « Les livres sont des outils précieux pour comprendre le monde autour de nous. Nous voulons aider les gens à créer des liens avec la terre », souligne Jeff Lee.

 

Les deux anciens libraires se sont installés à proximité du Ranch, au creux d'une vallée à 3000 mètres d'altitude, bordée par des pics enneigés. Depuis les abords de la bibliothèque, on peut apercevoir des élans, des antilopes et quelques blaireaux, pas vraiment effrayés par le bruit des pages qui se tournent.

 

Plusieurs bâtiments font partie de la Rocky Mountain Land Library — les bibliothécaires ont préféré récupérer plutôt que construire —, chacun abritant une collection particulière, de l'histoire de l'industrie minière à celle de la traite des fourrures, en passant par l'histoire des Amérindiens. Et, évidemment, la littérature, avec une belle place consacrée au nature writing cher à Henry David Thoreau.




 

Ce doux rêve a toutefois un prix : près de 400.000 $ ont déjà été engloutis par la structure, dont 140.000 $ issus d'une campagne de levée de fonds auprès d'éventuels usagers ou de soutiens, tout simplement. La bibliothèque n'a cependant toujours pas d'eau courante ni d'électricité. Autrement dit, on vit encore à la dure, même si Jeff et Ann abritent sans problème un voyageur de passage.


Paris Boutik propose de dormir dans une librairie parisienne

 

Tous deux ont pu compter sur le soutien de la ville de South Park [célèbre pour le dessin animé qui porte son nom, NdR] pour leur donner ce petit bout de terre qui appartient à la municipalité. Laquelle se félicite de cette réhabilitation, qui attire son lot de curieux, d'autant plus que le couple n'hésite pas à organiser lecteurs, concerts et expositions au sein de leur complexe...

via LA Times