Une bibliothèque d'Australie veut 'retrouver et sauver' les langues aborigènes disparues

Clément Solym - 12.08.2011

Edition - Société - australie - colons - langues


L'une des bibliothèques nationales d'Australie a lancé aujourd'hui un projet sur 3 ans, visant à "retrouver et sauver" les langues aborigènes disparues en s'appuyant, selon l'AFP, sur la correspondance et les récits "des premiers colons britanniques", datant des XIX et XVIIIe siècles.


La bibliothèque de l'Etat de Nouvelles Galles du Sud (Etat de Sydney), veut ainsi ressusciter 250 langues pratiquées par les Aborigènes encore pratiquées sur le continent en 1788 lorsque les colons y posèrent le pied.

Selon Noelle Nelson, responsable de l'établissement, "les lettres, les récits et les journaux des officiers de la Marine britannique, des topographes et des missionnaires, conservés dans les importantes collections de la bibliothèque, comportent des fragments de ces langues". Avant de préciser que
"ces comptes rendus de première main sont souvent les seuls vestiges de beaucoup de langues indigènes".

Il va s'agir pour les chercheur d'identifier tous les mots indigènes possibles dans ces documents et de les mettre "à disposition des communautés aborigènes concernées.

D'après une étude nationale réalisée en 2004, 145 langues aborigènes ont survécu depuis la fin du XVIIIe siècle, et moins de 45 sont parlées par plus d'une dizaines de personnes.

Population la plus défavorisée d'Australie, les Aborigènes ne sont plus que 470 000 aujourd'hui sur 22 milions d'Australiens. Ils étaient un million à l'arrivée des premiers colons.