Une Bretagne décomplexée avec le succès des « bretonnismes »,

Clément Solym - 26.12.2011

Edition - Société - Bretonnismes - Hervé Lossec - Bretagne


Le livre d'Hervé Lossec, Bretonnismes, a remporté un succès inattendu. L'auteur y évoque avec humour les expressions et tournures de phrases qui n'existent qu'en Bretagne...

 

Le premier tome avait déjà cartonné avec 180.000 exemplaires vendus. Un joli score pour un livre qui a été édité grâce à l'association Skol Vreiz. Le second tome, Les bretonnismes...de retour, sorti en octobre 2011, est en passe de connaître le même succès. 90.000 exemplaires ont déjà été écoulés.


L'éditeur revendique une culture autant qu'une identité : « Si l'enseignement de notre histoire, l'histoire régionale de la Bretagne est une nécessité aujourd'hui admise par tous en ces temps d'incertitudes il est une autre priorité non moins évidente : la défense et la promotion de la langue bretonne.../... En tout cas, Ar Falz - Skol Vreizh continue d'oeuvrer pour la défense et la promotion de la langue bretonne par ses méthodes d'enseignement de la langue adaptées à chaque niveau. »

 

 

 


La marque Les bretonnismes a même été déposée à l'Institut National de la Propriété Intellectuelle. L'ouvrage a été entièrement illustré par l'humoriste Nono et ses dessins sont désormais présents sur de nombreuses cartes postales, sets de table et tee-shirts.

 

Au fait, c'est quoi un bretonnisme ? Il s'agit d'une tournure bretonne qui a été transposée à la langue française. Il y a encore quelques décennies, on parlait Breton à l'école et le passage à la langue française a laissé des traces indélébiles. Les expressions « comment que c'est ? » ou encore «  on a eu du goût », ont laissé plus d'un non-Breton perplexe. Traduction : "comment ça va?" et "on a passé un bon moment".

 

Pour Hervé Lossec, « Depuis la sortie de cet ouvrage les gens se sentent libérés d'une frustration. Ils prennent conscience de la valeur de ces expressions uniques ».


Retrouver les livres Bretonnisme, sur Comparonet


C'est que, selon l'auteur, il n'existe pas  « de langue bretonne sans la connaissance de son milieu culturel et historique ».  Si l'ouvrage s'est sans doute retrouvé au pied de nombreux sapins en Bretagne, il a certainement passé les frontières. Hervé Lossec est très attendu par les milliers de Bretons de New York.