Une campagne d'adhésion de l'ABF, pour 'casser les idées reçues'

Antoine Oury - 11.02.2015

Edition - Bibliothèques - ABF bibliothèques publiques - congrès association - campagne adhérents


L'Association des Bibliothécaires de France (ABF) est l'une des principales organisations de professionnels de l'information et de la documentation. Elle a lancé une campagne d'adhésion à base de comic strips, pour expliquer d'une façon ludique que l'association est ouverte à tous, pour défendre les intérêts de chacun.

 

 

60e Congrès de l'ABF - Porte de Versailles

Le 60e Congrès de l'ABF, à Paris, en 2014 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Les dessins de la campagne sont signés Bibliopathe, dessinatrice et bibliothécaire : simples et pédagogiques, ils répondent aux potentielles interrogations des professionnels hésitant devant l'adhésion. « Adhérer à l'ABF, c'est trop cher pour moi », « L'ABF, c'est pour les cadres ! Moi je suis juste un agent... », et autres idées reçues sur l'organisation sont contredites par les dessins de Bibliopathe. L'intégralité de la campagne pourra être trouvée en fin d'article.

 

Pour l'année 2014, l'association fait part d'un chiffre de 2610 adhérents, dont 721 nouveaux inscrits dans l'année. Le nombre est en hausse depuis plusieurs années, mais encore loin des niveaux du début des années 2000, plus proche des 3500 adhérents. Pour y remédier, l'association espère rassembler plus de personnel des bibliothèques spécialisées ou universitaires, et « casser » une image très liée aux bibliothèques de lecture publique.

 

« C'est parfois compliqué, car il existe désormais des associations sœurs pour ces personnels, et il faudrait parfois adhérer à plusieurs associations. Mais nous voulons aussi nous adresser, par exemple, aux agents de catégorie C, qui ont l'impression que l'ABF n'est pas faite pour eux », explique Olivia de la Panneterie, Déléguée générale de l'ABF. « L'objectif de cette campagne est aussi de récupérer des adhérents qui sont toujours dans nos fichiers, mais qui se sont temporairement éloignés de l'association. Ils nous ont quittés pour mieux revenir, finalement », ajoute-t-elle.

 

 

Strip extrait de la campagne de communication de l'ABF

 

 

Si cette ouverture constitue le ressort de la campagne, l'ABF a grand besoin d'adhérents, avec un déficit prévisionnel de 40.000 € pour l'année 2014. « Cela fait deux ans que l'ABF puise sur ses réserves pour présenter un budget en équilibre. Cette situation délicate n'est pas propre à l'ABF, la plupart des associations professionnelles en souffrent. Cela est notamment dû à une baisse conséquente des financements publics. Il y a trois ans, 100.000 € de subvention étaient versés, nous en sommes à 50.000 € aujourd'hui. Nous espérons conserver cette somme, car l'augmentation n'est pas à l'ordre du jour » expliquait Anne Verneuil, présidente de l'ABF, à ActuaLitté en juin dernier.

 

L'ABF n'a pas souhaité faire de commentaires sur le statut économique de l'association.

 

La diffusion de la campagne a commencé, sur les réseaux sociaux et auprès des bibliothèques, évidemment, et les groupes régionaux de l'AF se chargent de la relayer au niveau régional. Les associations partenaires, notamment l'ADBU (Association des directeurs et des personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation) ou l'ADBGV (Association des directeurs des bibliothèques des grandes villes de France), ont été eux aussi invitées à la relayer.

 

Le prochain congrès annuel de l'ABF aura lieu du 11 au 13 juin 2015, à Strasbourg. Le programme sera bientôt communiqué.

 

 

  Campagne d'adhésion de l'Association des Bibliothécaires de France by ActuaLitté