Une cartographie des émotions dans le Londres victorien

Clémence Chouvelon - 17.04.2015

Edition - International - Mapping Emotions in Victorian London - données - Standford


Un laboratoire de recherche sur la littérature de Standford a créé, en se basant sur des algorithmes informatiques capables d'analyser un texte d'un point de vue linguistique, une cartographie des émotions dans le Londres victorien. De la peur à la joie, les endroits clefs de la capitale anglaise, décrits par les auteurs, sont répertoriés.  

 

 

La page d'accueil de cette « cartographie des émotions du Londres victorien »

 

 

Les chercheurs du laboratoire de recherche de Standford, créée en 2010, ont utilisé des algorithmes et modèles informatiques capables d'analyser les différentes propriétés des textes et de les transformer en données exploitables. En somme, ces procédés analysent comment les choix linguistiques d'un auteur rendent compte de l'inscription d'une œuvre dans un style, un genre particulier.


Par exemple, la répétition des pronoms « il » ou « elle » renverrait à un style d'œuvres précis, et ainsi tout naturellement à un type de scénario.   

 

Mapping Emotions in Victorian London (Cartographie des émotions dans le Londres victorien) utilise la plateforme Historypin et répertorie des passages littéraires qui représentent les quartiers et endroits de Londres en une carte interactive. Les usagers peuvent ainsi découvrir la façon dont Londres a été imaginée et représentée dans les différentes œuvres de fiction, et quelles émotions lui ont été associée. 

 

« Nous pensions que la peur serait associée à la pauvreté » explique Ryan Heuser, directeur de recherches associé au laboratoire, « mais la peur était plutôt associée à d'anciens marchés ou prisons. »