Une charte de résistance des professeurs pour l'école primaire

Clément Solym - 21.08.2009

Edition - Société - professeurs - écoles - primaire


Les enseignants de primaires, faisant partie du mouvement des « désobeisseurs » qui s'oppose à la politique gouvernementale concernant l'école primaire, vont se réunir dans une « université d'été des enseignants du primaire en résistance ».

Cette réunion d'une cinquantaine de professeurs aura lieu les 26 et 27 août à Montpellier. Elle devrait permettre la mise au point d'une « charte de la résistance ». Un des chefs de file des « désobeisseurs », Alain Refalo explique : « La charte permettra de mettre l'accent sur ce que le mouvement propose plus que sur ce qu'il refuse. »


L'AFP précise qu'elle pourra être signée directement en ligne. Alain Refalo affirme que « l'an dernier, 22 % des résultats des évaluations du mois de janvier en classe de CM2 ne sont pas remontés au gouvernement », un chiffre qui le conforte dans l'idée que de nombreux professeurs y sont opposés. Il indique encore : « Mal placées dans le courant de l'année, ces évaluations sont très standardisées, avec des exercices qui laissent peu de place à l'imagination et à la réflexion ».

S'il concède « être d'accord sur le diagnostic que l'école va mal et produit trop d'échec », il estime que « les réponses données par le gouvernement marchent vraiment sur la tête » et par son action espère combattre la « déconstruction de l'école publique ».