Une coalition d'auteurs contre l'architecte Norman Foster

Clément Solym - 14.05.2012

Edition - Bibliothèques - New York Public Library - Salman Rushdie - restructuration


Dénonçant une « utilisation déplacée de l'argent public en ces temps de crise globale », 700 signataires, parmi lesquels Salman Rushdie, Art Spiegelman ou Mario Vargas Llosa, ont fait entendre leur voix dissonante vis-à-vis du réaménagement de la New York Public Library. Le Central Library Plan, confié au cabinet d'architectes de Norman Foster, prévoit la vente de quelques bâtiments, l'ajout d'un café et de postes informatiques.

 

« La New York Public Library (NYPL) perdra son statut de première institution pour la recherche [...] - une institution prisée aussi bien par les chercheurs américains qu'internationaux - pour devenir un lieu social bruyant, dont la recherche ne sera plus l'objectif premier. » Inutile de souligner l'inquiétude des opposants au réaménagement de la New York Public Library, estimé à 300 millions $. Les 700 signataires moquent gentiment l'objectif « démocratique » que les pouvoirs publics avancent pour justifier les travaux de grande envergure, répondant que la bibliothèque publique n'a pas attendu un café pour l'être.

 

Le bâtiment Stephen A. Schwartzmann, de la NYPL (source : Google Maps)

 

Au programme : deux ailes de la bibliothèque, celle de Manhattan (le bâtiment Stephen A. Schwartzmann) et celle consacrée à la Science, à l'Industrie et à l'Économie, seront vendues et une partie de leurs stocks (3 millions d'ouvrages) déplacée dans des entrepôts du New Jersey. Anthony Marx, le directeur de la bibliothèque, a promis que les livres exilés seraient disponibles en moins de 24 heures, et expliqué qu'il voyait ce réaménagement comme « un investissement pour la recherche ».

 

Le grand chantier vise également à mettre sur pied une « circulating library », un espace permettant de vendre des ouvrages ou de louer ceux-ci, en échange d'une cotisation, souvent annuelle. Un service qui « complétera et renforcera la recherche, attirant encore plus de lecteurs dans un bâtiment où ils pourront découvrir plus facilement les collections. Les chercheurs eux-mêmes pourront profiter de ce fond en perpétuel renouvellement », avance encore Anthony Marx. « Le monde des bibliothèques change, et nous devons changer nous aussi » termine le directeur.

 

Les critiques fusent malgré tout, s'interrogent sur le choix coûteux du cabinet d'architectes de Norman Foster et proposent plutôt une rénovation massive de l'aile de Manhattan, au taux d'humidité aussi élevé que les risques en cas d'incendie. Un éditorial du New York Times soutient la restructuration, qui pourrait « revitaliser la bibliothèque », et peut-être même participer à une relance de la croissance...

 

Les travaux devraient débuter en 2013, et, si tout va bien, les chercheurs pourront déguster un café en rédigeant leur thèse en 2017 ou 2018.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.