Italie : Un sénateur proche de Berlusconi avait volé des milliers de livres rares

Nicolas Gary - 30.03.2015

Edition - Justice - Livres rares - manuscrits anciens - Italie pillage


Près de 20.000 livres anciens, pour une valeur marchande de quelques millions d'euros, ont été saisis par la police. Une action menée par la Cour de justice de Milan, dans le cadre d'une enquête, a conduit à cette découverte. Les œuvres étaient datées entre le XVe et le XIXe siècles, et entraînent une accusation pour exportation illégale vers l'étranger d'œuvres d'art. 

 

Marcello Dell'Utri

Marcello Dell'Utri

Giuseppe Nicoloro, CC BY NC SA 2.0

 

 

La police de la protection du patrimoine de Monza sur la demande du bureau du procureur de Milan a procédé à la descente chez le sénateur et ancien directeur de Publitalia – la régie publicitaire du groupe télévisé Mediaset qui appartient à Silvio Berlusconi – Marcello Dell'Utri. En tant que sénateur, il représente le parti du Cavaliere, Forza Italia...

 

Manifestement, les livres proviennent de bibliothèques publiques ainsi que d'églises, qui, à travers tout le pays, ont tout bonnement été pillées. Or, Dell'Utri est actuellement à Parme, et purge une peine de prison de sept ans, pour entente avec la mafia. L'accusation de recel et d'exportation d'œuvres patrimoniales ne fera qu'ajouter un peu de piment.

 

Sur les 20.000 œuvres, près de 3000 faisaient partie de la collection privée de Dell'Utri – essentiellement des livres rares du XVe siècle. L'ensemble des livres a été saisi à la bibliothèque de la Fondation Dell'Utri, située au cœur de Milan, et actuellement fermée au public.

 

L'enquête avait débuté voilà un an et demi, mais les informations n'ont pas été simples à réunir. Elle découle surtout d'une autre investigation, qui portait sur le pillage de la bibliothèque historique Girolamini, située dans le centre de Naples. Cette dernière avait conduit, à partir d'un procès démarré en 2012, à la condamnation de l'ancien directeur de l'établissement, Marino Massimo De Caro

 

Cette première enquête, menée par la police de la protection du patrimoine a été coordonnée avec le procureur de Naples. Elle avait débuté avec des plaintes faisant état de la disparition de livres dans cette bibliothèque historique. L'action du procureur a ainsi conduit à l'arrestation de cinq personnes pour le vol de livres et de manuscrits anciens. 

 

Les connexions entre les deux affaires ne sont pas encore complètes. Dell'Utri est connu, en Italie, comme un grand collectionneur d'œuvres d'art, et a participé à la réalisation de la Fiera del Libro Antico. Il conteste évidemment l'infraction et l'ensemble des chefs d'accusation portés contre lui. À 65 ans, cet homme d'affaires et politicien devra tout de même répondre devant la justice. 

 

Les textes, précisent les autorités, sont d'une importance historique considérable. « Nous ignorons encore comment et quand les œuvres ont été dérobées », ajoutent-elles, mais leur provenance ne souffre aucun doute.