Une croix d'Einstein observée par d'heureux astronomes

Julien Helmlinger - 07.03.2015

Edition - International - Albert Einstein - Découverte - Relativité


Il y a un siècle cette année, en 1915, Albert Einstein publiait sa Théorie de la relativité générale, et le cosmos le lui rend bien. L'astronome américain Patrick Kelly et ses collègues ont fait une découverte, par hasard, en étudiant les images prises par le télescope spatial Hubble d'un amas de galaxies situé à cinq milliards d'années-lumière de la Terre, et connu des spécialistes comme « lentille gravitationnelle » : un effet prédit par Einstein.

 


 

Grosso modo : la masse totale de cet amas, équivalent à des millions de milliards de masses solaires, courbe l'espace-temps autour d'elle, si bien que la lumière provenant d'astres situés en arrière-plan dessine des images comme déformées au travers d'une lentille grossissante. Albert Einstein avait prédit que son espace-temps courbe créerait de tels « mirages gravitationnels », mais on n'en avait pas vu avant 1979. Pour la première fois les astronomes ont pu voir une supernova au travers de ce prisme

 

Les chances d'observer un jour une supernova de la sorte étaient plus que faibles mais finalement elles auront souri aux astronomes pile à l'heure pour le centenaire de la théorie. La forme observée du mirage, composée de quatre images de la supernova, correspond à une forme rare baptisée croix d'Einstein.