medias

Une diversité en chute libre au Royaume-Uni chez les auteurs Young Adult

Fasseur Barbara - 02.08.2018

Edition - International - Diversité Young Adult - Young Adult Royaume Uni Diversité - Auteur Diversité Young Adult


Après avoir mis en avant manque de diversité parmi les protagonistes dans la littérature jeunesse, une nouvelle étude britannique révèle qu’entre 2006 et 2016, seuls 8 % des romans Young Adult publiés au Royaume-Uni ont été écrits par des auteurs de couleur. De tristes constatations à l’heure où les discussions en faveur d’un plus grand respect de la diversité se multiplient.


Scholastic - London Book Fair 2018
ActuaLitté, CC, BY SA 2.0

C’est en s’appuyant sur les données de la British Library que Melanie Ramdarshan Bold a mené son étude, intitulée « Le problème des huit pour cent : les auteurs de couleur dans le marché britannique des jeunes adultes (2006-2016) ». Cette dernière s’appuie sur 8593 romans Young Adult publiés au Royaume-Uni durant les dix ans marquant une période de boom pour le genre, 2006-2016.

Maitre de conférence à University College London, elle a ainsi mis au jour un nouveau manque de diversité, chez les auteurs cette fois-ci. En 2006 seuls 9 % des romans YA étaient écrits par des auteurs de couleur. Et ce pourcentage a été quasiment divisé par deux au cours de la décennie pour tomber à 5 % en 2016.

L’inégalité est également présente dans la répartition des sexes. Sans surprise, les auteures blanches représentent plus de la moitié avec 59 %, suivies pas les hommes blancs avec 31 %. Loin derrière, on découvre que seuls 6 % des auteures étaient des femmes de couleur et 1,7 % des hommes de couleur.

Analysant les 20 titres YA les plus vendus au cours de la décennie 2006-2016, Ramdarshan Bold a trouvé 18 protagonistes principaux blancs, hétérosexuels, valides, cisgender (humains ou autres), contre seulement deux mettant au premier plan des personnes de couleur en tant que personnages principaux (Entre Chien et Loup de Malorie Blackman et L’Aîné de Christopher Paolini).

Ce rapport suit de près celui du Center for Literacy in Primary Education sur la diversité des protagonistes dans la littérature jeunesse. D’après ce dernier, parmi les albums publiés au Royaume-Uni l’an dernier, seuls 4 % présentaient un personnage BAME. Cette nouvelle étude vient ainsi confirmer la nécessité de prendre des mesures afin de faire progresser la diversité dans la littérature de jeunesse et Young Adult à toutes les étapes de l’industrie de l’édition.

Ramdarshan Bold conclut ses recherches en interpellant directement les éditeurs pour résoudre cet important déséquilibre en termes de représentation : “l’industrie de l’édition doit s’engager dans des actions plus durables, plutôt que des discussions, pour aider à changer toute la culture de l’édition, qui est clairement dépassée pour, et ne reflète pas les communautés qu’elle sert. Jusqu’à ce que cela se produise, ces statistiques désastreuses ne changeront pas de manière significative.

L'étude est disponible à cette adresse.



Commentaires
Il serait utile d’analyser aussi le lectorat sur les mêmes bases sans oublier une sectorisation géographiqueq
L'étude est intéressante, mais il ne faut pas tomber dans l'excès inverse en interpellant les éditeurs : ceux-ci choisissent un manuscrit en fonction de sa qualité littéraire, pas selon la couleur de peau de l'auteur ou du personnage principal !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.