Une 'écoeurante' politique de l'ebook en bibliothèque

Clément Solym - 12.05.2011

Edition - Bibliothèques - ebooks - restrictions - drm


Les bibliothécaires ne sont pas les seuls contrariés de la politique numérique menée par l'éditeur HarperCollins concernant le prêt d'ebooks. Les restrictions mises en place ont déjà donné lieu à une pétition particulièrement suivie... mais aussi à d'autres réactions...

En effet, la filiale de NewsCorp, le groupe de Rupert Murdoch a décidé de mettre en place des restrictions :
  • sur le nombre de prêts maximal avant auto-destruction de l'ebook, à savoir 26
  • sur le nombre d'utilisateurs en mesure d'emprunter un ebook : un seul à la fois
En février dernier, Neil Gaiman, connu pour n'avoir pas sa langue ailleurs que bien pendue, avait ce simple commentaire : « Je pense que c'est incroyablement décevant. » Et pourtant, il compte parmi les auteurs HarperCollins. (notre actualitté)


D'autres ont joint leur voix, comme Cory Doctorow, qui avait incité à cesser d'acheter les livres de l'éditeur, qui place « des bombes à retardement dans leurs ebooks ». Judith McQuown, signataire de la pétition, et qui voit dans l'attitude « écoeurante » de HC, celle de NewsCorps, qui est « intéressé par l'argent et pas la joie et le plaisir de la lecture ».

Mais les critiques ne sont pas toutes portées ad hominem. Orel Protopopescu se place plutôt du point de vue humain : « Aujourd'hui, l'écart entre nos citoyens les plus riches et la grande majorité de la population américaine est plus du double en regard des autres pays industrialisés. Si les bibliothèques ne peuvent pas préserver l'égalité des chances devant l'instruction, l'appauvrissement de nos citoyens va continuer de s'accélérer. »

Pas faux.

Pour les uns et les autres, la politique menée à l'égard des bibliothèques est tout simplement mesquine, et atteste d'une vue plutôt courte, tant sur le devenir du livre numérique, que sur le comportement à l'égard des usagers.

Particulièrement parce que les usagers conquis par un livre se changent assez souvent en acheteurs d'ouvrages, quand ils le peuvent. À ce titre, les versions numériques sont d'autant plus intéressantes, qu'elle représente un marché au tarif réduit pour les consommateurs...

Mais ça...
(via Change)



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.