Une émission littéraire pour les adolescents

Clément Solym - 11.03.2008

Edition - Société - lire - delire - prix


La littérature n'intéresse plus les jeunes pense-t-on. Beaucoup trop sollicités par d'autres médias plus simples d'accès, ah oui la littérature demande un minimum d'investissement personnel, au début du moins, les jeunes délaissent la lecture. Alors comment faire pour les passionner à nouveau, on pourrait inventer un personnage plutôt sympa, qui serait pourquoi pas apprenti magicien, dont on raconterai les aventures dans une série de romans, avant de le décliner sous toutes les formes, de façon à ce qu'il devienne inévitable.

Ou bien on pourrait réutiliser les médias qui touchent ces jeunes farouches pour promouvoir en quelque sorte la lecture. C'est ce qui pourrait se passer avec l'adaptation d'un roman d'Agatha Christie en jeu vidéo, dont nous vous parlions il y a peu. On peut aussi comme en Suisse utiliser la télévision.

Le concept de « lire et délire » est alléchant, une sélection de quatorze romans contemporains est établie par la production de l'émission avec le concourt de bibliothécaires et d'enseignants. Deux écoles par cantons romands sont sélectionnées et chaque école reçoit un livre. Une classe de chacune de ces écoles défendra son livre lors d'une émission avec pour seules armes un mini-clip d'une minute qu'elles auront réalisée, un résumé critique dont le but est de donner envie de lire l'ouvrage et une bonne préparation pour répondre aux questions du jury.

Pour chacune des sept émissions d'un quart d'heure, deux classes se rencontrent lors d'une sorte de combat de mots. La diffusion de la quatrième édition du « Prix TSR littérature ados » commencera le 13 mars sur la chaîne TSR2, et les émissions s'enchaîneront tous les jeudis jusqu'à une huitième et dernière prévue le 26 avril récapitulant les autres et élisant la classe qui se sera le mieux défendue.

Enfin des prix seront remis aux auteurs lauréats et aux élèves lors du Salon du livre et de la presse de Genève le 3 mai. Pour en savoir plus sur cette excellente initiative vous pouvez consulter le reportage de nos confrères de la Tribune de Genève intitulé « Les ados passent à l'écran pour défendre les livres ».