Une étudiante palestienne remporte 130 000 € pour avoir lu plus de 50 livres

Clément Solym - 18.10.2017

Edition - International - défi lecture arabe - Dubai palestienne lecture - lecture élèves arabes


Plus de sept millions de participants à travers 25 pays ont pris part au défi littéraire lancé, le Challenge de lecture arabe. Et c’est une adolescente palestinienne de 17 ans qui l’a remporté, haut la main. Afaf Sharif a ainsi été portée aux nues durant la cérémonie qui s’est déroulée à Dubai, ce 18 octobre. 

 



 

 

C’est avec une récompense de 550.000 Dh, soit près de 127.000 € que l’étudiante est repartie – expliquant qu’elle en offrira un tiers à sa famille, et le reste servira à financer ses études universitaires.  

 

« Vous me demandez pourquoi je lis, mais je vous répondrais plutôt pourquoi devrais-je ne pas lire ? La lecture donne de la vie à nos esprits. C’est un mode de vie. Je souhaite devenir cultivée, parce que c’est l’unique moyen pour résoudre nos problèmes de société. »

 

Le Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum aura supervisé la soirée et remis les différents prix. En tout, 7,4 millions d’étudiants à travers 41.000 écoles de 25 pays arabes ont pris part à la deuxième édition de ce Challenge. Lequel reverse en tout 11 millions de dirhams à l’ensemble des lauréats.

 

Il impose de lire au moins une cinquantaine de livres aux participants – mais certains vont en dévorer bien plus. Le projet est bien entendu de promouvoir la lecture durablement au sein de la société, mais également de produire une dynamique qui saura se maintenir dans le futur. 

 

Son Altesse assure : « Nous voulons rassembler tous les Arabes à travers le monde dans ce Challenge. Le défi dévoile la passion de nos enfants pour la lecture. Nous sommes une nation de Lecture... et en effet, notre nation lit véritablement. »

 

Durant la cérémonie, il a également rendu hommage à Fatima Ghulam et ses parents : cette jeune algérienne de 17 ans est décédée dans un accident de voiture alors qu’elle se rendait à la finale qui se déroulait dans son pays. « Son rêve était d’avoir une bibliothèque chez elle », assure son père. « Quand elle m’a dit qu’elle voulait être écrivain, des gens se sont moqués d’elle, mais elle répondait ne pas s’en soucier, et qu’elle suivrait son rêve. »

 

Le choix final de la lauréate s’est effectué sur différents éléments : compréhension des textes, pensée critique sur les ouvrages lus, et créativité dans l’expression. Au final, plus de 200 millions de livres auront été lus au cours de cette année de compétition...