Une faille de sécurité dans les terminaux de paiement chez Barnes & Noble

Clément Solym - 25.10.2012

Edition - International - Barnes & Noble - Etats-Unis - Piratage


Sous le coup d'une attaque de hackers, la chaîne américaine de librairies, Barnes & Noble, a constaté des failles de sécurité dans les terminaux de paiement par carte bleue de 63 de ses magasins.

 

 

La compagnie a immédiatement réagi en suspendant l'utilisation des  7 000 terminaux de l'ensemble de ses boutiques, sur la totalité du territoire américain. Et Barnes & Noble de recommander à tous ses clients, qui ont effectué un règlement par carte dans ses murs en septembre, de changer le code de leurs cartes de crédit.

 

 Selon le New York Times, qui a révélé l'information mardi dernier, Barnes & Noble a eu connaissance de ce piratage dès le 14 septembre 2012, mais a conservé l'information secrète pour que le FBI puisse tranquillement déterminer qui était à l'origine des attaques. Les pirates auraient utilisé les codes subtilisés pour effectuer des achats essentiellement au cours du mois de septembre.

 

Selon le libraire, la base de données qui regroupe les informations sur ses consommateurs, son site (barnesandnoble.com), le Nook et les applications mobiles n'ont pas été touchés. 

 

Dans un communiqué, le libraire estime à moins de 1 % le nombre d'appareils infectés au travers des 63 magasins touchés. L'ensemble des terminaux de paiement par carte bleue de la chaîne restent examinés par les experts, et le paiement en espèces ou par chèque recommandé.