Une Hadopi version américaine entrera en action cet été

Clément Solym - 04.04.2012

Edition - International - hadopi - etats - unis


A voir le système qui se met en place progressivement pour réprimer les échanges illégaux de données aux Etats-Unis, il y a fort à penser que les Américains ont tout simplement puisé leur inspiration dans la Hadopi.

 

Opérationnelle à partir de juillet 2012, cette instance se concrétisera par une réponse graduée face aux échanges de contenus non libres de droits. Issu d'un partenariat privé entre les fournisseurs d'accès à Internet et les ayants droit, ce système n'a pas eu besoin d'être validé par la mise au vote d'une quelconque loi.

 

Ce Center for Copyright Information (CCI) enverra des alertes aux méchants pirates et si les échanges illégaux se poursuivent malgré tout, les fournisseurs d'accès pourront décider de ralentir le débit de connexion des internautes mis en cause. Mais le système ne permettra pas de recourir à des amendes ou à des suspensions d'abonnement.

 

La Hadopi version américaine sera donc plus douce, plus éducative que répressive car il n'y aura pas la possibilité d'amener les internautes devant la justice. Le système se veut avant tout pédagogique. Toutefois, il ne faut pas oublier que, parallèlement à ce partenariat établi avec les FAI, les ayants droit savent aussi se faire entendre en justice, en obtenant la fermeture de Megaupload.