Une infographie dévoile les coûts de l'autopublication

Orianne Vialo - 03.05.2016

Edition - Economie - coûts auto édition - éditer soi même son livre - auto édition livres


L’autopublication est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur, aux États-Unis comme en Europe. Le milieu a vu des services tels que CreateSpace, IngramSpark, Amazon KDP ou encore Draft2Digital voir le jour, et qui permettent la distribution de livres au format papier ou au format numérique : ils fonctionnent comme des éditeurs traditionnels, à la différence que l’on ne « paye » qu’une fois que les livres commencent à se vendre. Tous les coûts nécessaires à l’autopublication sont présentés dans une infographie créée par Reedsy, un service qui met écrivains et éditeurs en relation. 

 

London Book Fair 2015

(ActuaLitté / CC BY 2.0)

 

 

Bénéficiant de peu voire pas du tout d’assistance, les futurs éditeurs amateurs doivent donc faire tout le travail de préparation seuls. Cependant, des fournisseurs qui peuvent aider à l’impression, à la mise en forme d’ebook, à la conception et à la distribution des ouvrages existent et peuvent s’avérer forts utiles pour ceux qui n’y connaissent rien. 

 

Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi. Avant les années 1990, il fallait investir des milliers $ pour se lancer dans l’entrepreneuriat dans le milieu de l’édition. Tout a changé avec l’avènement de l’impression à la demande (POD/Print On Demand), et les avancées technologiques, qui ont fait leur apparition fin 1990, début 2000. 

 

À lire : Comment recruter plus de lecteurs sur internet ?

 

Dès lors, de nombreux services d’éditions POD, qui ont dès le départ mis l’accent sur la fourniture de « paquets » d’autopublication à faible coût. 

 

Les auteurs préfèrent publier une partie ou la totalité de leurs textes sur des sites comme Wattpad (une plateforme multimédia créée en 2006 à Toronto, qui permet aux écrivains amateurs ou non de publier leurs textes en ligne), dans l’espoir de se faire remarquer par les maisons d’édition. 

 

L'infographie ci-dessous propose un rapide résumé des postes de dépenses à prévoir pour l'autopublication : l'édition et la correction du texte, la couverture, le design et la mise en page...

 

 

via Jane Friedman


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.