Une infographie dévoile les coûts de l'autopublication

Orianne Vialo - 03.05.2016

Edition - Economie - coûts auto édition - éditer soi même son livre - auto édition livres


L’autopublication est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur, aux États-Unis comme en Europe. Le milieu a vu des services tels que CreateSpace, IngramSpark, Amazon KDP ou encore Draft2Digital voir le jour, et qui permettent la distribution de livres au format papier ou au format numérique : ils fonctionnent comme des éditeurs traditionnels, à la différence que l’on ne « paye » qu’une fois que les livres commencent à se vendre. Tous les coûts nécessaires à l’autopublication sont présentés dans une infographie créée par Reedsy, un service qui met écrivains et éditeurs en relation. 

 

London Book Fair 2015

(ActuaLitté / CC BY 2.0)

 

 

Bénéficiant de peu voire pas du tout d’assistance, les futurs éditeurs amateurs doivent donc faire tout le travail de préparation seuls. Cependant, des fournisseurs qui peuvent aider à l’impression, à la mise en forme d’ebook, à la conception et à la distribution des ouvrages existent et peuvent s’avérer forts utiles pour ceux qui n’y connaissent rien. 

 

Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi. Avant les années 1990, il fallait investir des milliers $ pour se lancer dans l’entrepreneuriat dans le milieu de l’édition. Tout a changé avec l’avènement de l’impression à la demande (POD/Print On Demand), et les avancées technologiques, qui ont fait leur apparition fin 1990, début 2000. 

 

À lire : Comment recruter plus de lecteurs sur internet ?

 

Dès lors, de nombreux services d’éditions POD, qui ont dès le départ mis l’accent sur la fourniture de « paquets » d’autopublication à faible coût. 

 

Les auteurs préfèrent publier une partie ou la totalité de leurs textes sur des sites comme Wattpad (une plateforme multimédia créée en 2006 à Toronto, qui permet aux écrivains amateurs ou non de publier leurs textes en ligne), dans l’espoir de se faire remarquer par les maisons d’édition. 

 

L'infographie ci-dessous propose un rapide résumé des postes de dépenses à prévoir pour l'autopublication : l'édition et la correction du texte, la couverture, le design et la mise en page...

 

 

via Jane Friedman