Une Lettre signée Royal à tous les résignés et aux indignés qui veulent des solutions

Clément Solym - 10.08.2011

Edition - Les maisons - ségolène - royal - lettre


Avec l’approche de la rentrée littéraire et dans le cadre des prochaines élections présidentielles, chaque candidat, pour faire d’autant mieux entendre son point de vue sur la France, y va de la publication d’un livre programme. Après François Hollande, c’est maintenant sa rivale au sein des primaires socialistes, Ségolène Royal, qui sortira chez Plon le 22 août une Lettre à tous les résignés et aux indignés qui veulent des solutions.

Si, pour l’instant Hollande et Aubry font la course en tête dans les sondages, Ségolène Royal n’a pas encore dit son dernier mot et, avec un tel titre, elle compte bien remettre de son côté tous les « indignés » du système actuel tout aussi bien que ceux qui ne se retrouvent pas dans les grands patrons du Parti socialiste.

Bien sûr, dans son programme, Mme Royal n’a pas fait table rase de 2007. Faisant fi de sa précédente défaite, elle reprend des axes majeurs de son ancienne campagne présidentielle, à coups de démocratie participative et d'exemples tirés de la politique qu’elle a pu mener, à l’échelle régionale en tant que présidente de la région Poitou-Charentes.


Si les socialistes se retrouveront tous ensemble pour les universités d’été du PS à La Rochelle du 26 au 28 août, les dissensions demeurent fortes entre chacun des candidats à la primaire. Le plus gros du travail sera certainement à fournir après pour que tous œuvrent au soutien du candidat finalement retenu.

Au sein de sa Lettre, Ségolène Royal revient sur ces quatre dernières années, sur ses déplacements internationaux et sur sa connaissance du terrain. Reprenant la thématique de son site « Désirs d’avenir », le livre s’ouvre par cette affirmation : « Non au désenchantement »

Puis, à la manière d’une lettre, on peut lire :

« Je m’adresse à vous, à tous ceux qui sont résignés et aussi à vous qui ne vous reconnaissez pas dans cet adjectif parce que vous êtes indignés. Ceux qui sont dominés se résignent facilement et je ne veux pas que vous le soyez, ni dominés, ni résignés parce qu’il y a des solutions. Ne soyez pas désenchantés même si, hélas, vous avez, nous avons beaucoup de raisons de l’être.
C’est le sens que revêt à mes yeux le beau combat républicain qui doit rendre aux Français, en 2012, tout simplement le droit à l’espérance d’une vie meilleure.
A vous, résignés et indignés qui êtes inquiets et même angoissés, souvent pour eux et toujours pour leurs enfants. »
etc…

Voilà, Mme Royal a des pouvoirs pour ré-enchanter la France, « parce qu’il y a des solutions »…Nous n’en doutons pas…