Une libraire d'Épinal attaque Amazon pour concurrence déloyale

Antoine Oury - 19.02.2019

Edition - Justice - Amazon concurrence deloyale - libraire justice amazon - amazon casiers justice


Isabelle Colin, libraire installée à Épinal (Vosges), n'avait pas hésité à attaquer Amazon et la SNCF, qui avait laissé le géant américain installer ses casiers de réception de colis devant la gare, juste en face de sa librairie, Le Quai des Mots. Elle passe désormais à la vitesse supérieure, en montant un dossier contre Amazon et la SNCF pour concurrence déloyale et non-respect de la réglementation applicable. 

Living in the future
Des casiers Amazon (photo d'illustration, Chris Paton, CC BY-NC-SA 2.0)


Par un courrier du 15 février envoyé à la société Amazon et à la SNCF, la librairie Le Quai des Mots évoque plusieurs points qu'elle estime litigieux après l'installation, en face de l'enseigne de casiers Amazon, qui permettent de retirer des produits commandés sur la plateforme du géant américain. Pour Isabelle Colin, la présence de ces casiers participe à une « concurrence déloyale » avec sa librairie.

« La proximité géographique entre les établissements exploités accroît encore le phénomène », précise encore le courrier envoyé par la libraire, cité par L'Est Républicain. En décembre 2018, Isabelle Colin avait déjà dénoncé l'installation des casiers Amazon à quelques mètres de sa librairie : « Scandaleux ! Ce magnifique casier installé hier en face de notre librairie indépendante. On va y voir bientôt des gens venir chercher leurs livres (entre autres) », écrivait-elle sur Facebook.

La libraire, accompagnée par un cabinet d'avocats local, Synergie avocats, s'interroge aussi sur les conditions d'installation du casier et sa conformité avec les règles en matière d'architecture et de patrimoine. Selon elle, l'installation des casiers d'Amazon a été « réalisée au mépris total de la réglementation applicable ». 

« [Q]uand j‘ai ouvert la librairie BD L’Octopus, rue Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny il y a bientôt deux ans, dans ce secteur de la gare classé par les monuments historiques, j’ai respecté les règles au niveau esthétique. Pourquoi y aurait-il deux poids deux mesures pour Amazon, qui impose sans autorisation cette box horrible sur une façade bois conçue par un cabinet d’architectes professionnels avec l’accord des Bâtiments de France ? », s'interroge Isabelle Colin.
La commerçante d'Épinal assure qu'elle a reçu de nombreux messages de soutien après son « coup de gueule » de décembre 2018. « J’entends simplement plaider la cause des petites librairies qui, comme nous, font ce qu’elles peuvent pour résister et apporter un service de qualité et de conseil aux lecteurs. Et ce casier installé devant mon commerce sans autorisation n’a pas à être là », explique-t-elle.

Le maire d'Épinal, Michel Heinrich, aurait demandé des explications à la SNCF, qui aurait de son côté monté un dossier pour justifier cette installation.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.