Une librairie clandestine dans un appartement new-yorkais

Julien Helmlinger - 02.10.2014

Edition - Librairies - New York - Etats-Unis - Librairie - Brazen Head Books


À New York, dans l'Upper East Side, existe depuis 2008 une curieuse boutique, Brazen Head Books, une librairie, mais, ressemblant davantage à un simple appartement, où le client ne se pointe que sur rendez-vous. Auparavant libraire « normal » du côté de Brooklyn, le propriétaire Michael Seidenberg avait été obligé de mettre la clé sous la porte, à la fin des années 1990, en raison de loyers trop importants. Après avoir tenté de vendre ses livres d'occasion dans les foires et dans la rue, sans succès, il opta pour la clandestinité.

 

 

Via Facebook 

 

Trois pièces de l'appartement, du sol au plafond, sont consacrées au stockage de livres neufs comme d'occasion, sans oublier quelques raretés. Dans un documentaire remontant à 2011, Michael Seidenberg expliquait ainsi au cinéaste Andrew David Watson que son commerce n'était pas tout à fait légal. Et que pour cette raison il lui fallait évidemment que sa librairie clandestine reste bien planquée.

 

L'adresse aura séduit plus d'un passionné de lectures et d'autres amateurs de whisky, si bien que tous les samedis soirs les lieux servent de repaire à toutes sortes d'intellectuels new-yorkais. 

 

Malheureusement pour les aficionados de la librairie, le clandestin a fini par annoncer au début de l'été que la fête serait bientôt terminée. En effet, ayant reçu un avis d'expulsion, sans motif explicité, le voilà sommé de quitter les lieux avant le 31 octobre. L'aventure Brazen Head Books se poursuivra peut-être après l'échéance, comme l'espèrent ses soutiens, mais plus sous la même forme.

 

Ci-dessous, une promenade du propriétaire en vidéo :