Une librairie coopérative à Angoulême : “Nous avons très peu de temps”

Antoine Oury - 26.06.2018

Edition - Librairies - librairie coopérative Angoulême - Angoulême librairie MCL - Angoulême librairie reprise


L'annonce de la fermeture de la librairie MCL d'Angoulême, le 31 juillet prochain, a poussé des lecteurs, le plus souvent clients voire habitués de la boutique, à se mobiliser pour sauver le lieu. Si les gérants partent à la retraite, un projet de librairie coopérative se dessine, rassemblant toutes les bonnes volontés. L'initiative doit toutefois se concrétiser rapidement, et reste conditionnée à la décision du propriétaire des murs.




 

L'émotion fut à la hauteur de l'attachement à la librairie MCL, ouverte depuis plus de 20 ans à Angoulême. Deux initiatives ont rapidement émergé, évoquant toutes deux une reprise coopérative de l'établissement. « Le 21 juin dernier, avec mon ami Stéphane Coudret, nous nous sommes rendus à une réunion organisée par les personnes à l'initiative de la seconde initiative, et les objectifs sont similaires, l'objectif est donc désormais de réunir les initiatives », nous explique Joël Tétard, à l'origine, avec quelques autres, de la proposition de librairie coopérative.

 

Environ 400 personnes se sont ainsi retrouvées autour de l'avenir de la librairie d'Angoulême, dont 350, environ, qui échangent quotidiennement sur le réseau social Facebook pour mettre au point un plan de reprise. « Nous identifions pour le moment les compétences professionnelles en termes de gestion de librairie, de comptabilité, quelques libraires en recherche d'emploi se sont manifestés. Il nous faut des professionnels, c'est certain », souligne Joël Tétard, qui se dit lui-même simple client, amoureux de la librairie MCL.

 

Pour le moment, le projet de reprise coopérative se dirige vers la création d'une Scop (Société coopérative et participative) ou d'une Scic (Sociétés coopératives d'intérêt collectif), dans laquelle les salariés coopérateurs détiennent la majorité du capital et des voix. « De mon point de vue, la Scic présente l'avantage de pouvoir élargir l'actionnariat avec toute personne physique et morale, qu'il s'agisse de particuliers, d'entreprises, de collectivités territoriales — dans la limite de 20 % du capital au maximum. L'intervention de ces dernières pourrait de plus crédibiliser le projet vis-à-vis des banques. » Une forme de librairie associative pourrait aussi être adoptée.

 

Préalablement à toute présentation de dossier de reprise, un capital de départ devra être constitué pour la librairie : « Au doigt mouillé, sur la base des comptes que nous avons pu voir, entre 150 et 200.000 € seront nécessaires », avance Joël Tétard, pour couvrir le loyer, les salaires, les charges et la reconstitution du stock, celui de la librairie MCL étant actuellement soldé.

« Vu la boutique, il sera nécessaire d'embaucher deux personnes en équivalent temps plein », a estimé le groupe à l'origine du projet. Un financement participatif est bien sûr envisagé pour réunir au moins une partie de la somme nécessaire, tout comme le recours à des « cigales » ou au mécénat d'entreprise.

 

Dernière condition et non des moindres, l'accord du propriétaire des murs qui, une fois le projet présenté, pourra encore choisir de louer ou de vendre le local. Quoi qu'il en soit, « l'échéance est très rapprochée, nous avons peu de temps : le mois de septembre contribue normalement à une part importante du chiffre d'affaires de la librairie, avec les rentrées scolaire et littéraire. Cela dit, vu la dynamique autour du projet, il pourrait aller assez vite. »

 

Angoulême : les lecteurs mobilisés pour
un projet de librairie coopérative

 

Une fois l'étape de la reprise passée, la librairie coopérative serait orientée par les votes des actionnaires, qu'il s'agisse de la venue d'auteurs, de l'organisation de débats ou d'événements divers.

 

Les participants au projet espèrent désormais s'attirer le soutien affiché d'élus de la ville, du département ou de la région. Ce vendredi 29 juin, une réunion est organisée pour faire le point et poursuivre la mise en place du projet coopératif.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.