Une librairie dédiée au patrimoine du Maroc ouvre à Casablanca

Victor De Sepausy - 28.03.2018

Edition - Librairies - Librairie Casablanca Maroc - librairie patrimoine Maroc - livres rares Maroc


Fondateur des éditions Frontispice, devenues en 2013 les Éditions du Patrimoine, Gérard Falandry verra son catalogue lancé dans une autre aventure : l’ouverture d’une librairie à Casablanca. Elle comportera l’ensemble des titres qu’il a patiemment dénichés et réédités au fil du temps. 



 

 

Depuis 1980, le bibliophile s’est passionné pour les livres rares et introuvables, ayant trait au Maroc. Il est ainsi parvenu à réunir des centaines d’ouvrages, réédités avec la perspective de faire redécouvrir le pays, par ses propres textes. Ni historien ni érudit, il se présente comme un homme avant tout à la recherche d’une manière de ressusciter les textes. 

 

Et cette recherche des ouvrages anciens l’a entraîné à voyager à travers l’Europe ou toute l’Amérique du Nord, pour trouver les documents les plus admirables. Des textes parfois improbables comme cette Etude sur la grammaire berbère, Dictionnaire du XVIIIe siècle, écrite par Venture de Paradis, interprète de Napoléon 1er. 

 

Cette nouvelle activité de librairie prolongera donc logiquement celle de l’éditeur, avec, toutefois, quelques nuances. En effet, l’endroit n’est pas prévu pour être librement accessible au public, explique Amina Masnaoui, à Aujourd'hui : « Ce n’est pas une adresse publique, mais les intéressés pourront être recueillis sur rendez-vous. »

 

Irak : pour la première fois, une librairie
tenue par une femme ouvre à Bagdad


En revanche, c’est bien le fonds des Éditions du Patrimoine, collecté depuis plus de trente années, avec 2000 titres qui seront proposés. Présentant sa maison, l’éditeur expliquait que sa maison travaillait sur une large variété de sujets.


Orfévrerie en Algérie, Tunisie et Maroc
 

 

« Les contes oubliés, les récits de voyage, les paysages, les proverbes, les tessons de l’histoire, les survivances qui jaillissent d’une source sacrée, enfin tout ce qu’il faut vivre pour connaître. Bien que ce travail soit bousculé par l’immense avancée du numérique et d’Internet, il reste encore beaucoup de choses à dire. Je souhaite à tous ces livres ressuscités de trouver une place dans de vieilles bibliothèques patinées par le temps. » (via Taqafa)
 

Les livres alors produits pouvaient coûter entre 200 et 2000 dirhams, avec des tirages limités à quelques centaines d’exemplaires maximum. Un culte du rare, mais également de l’exceptionnel.
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.