Une librairie ferme tous les trois jours en Belgique

Clément Solym - 23.09.2010

Edition - Economie - libraire - belge - fermeture


Sale temps, chez nos voisins belges, qui déplorent la perte d'un millier de libraires en dix ans, d'après les données que le Syndicat neutre pour indépendants, SNI, vient de dévoiler.

La librairie en Belgique inclut cependant plus que ce que la France désigne comme telle - du moins dans l'esprit du public. On les assimilerait plutôt à des maisons de la presse, avec un supplément vente de cigarettes, du côté du plat pays qui est le leur.

Cependant, les enjeux économiques qui planent restent les mêmes que ceux de leurs confrères français. Des marges bénéficiaires faibles, auxquelles s'ajoutent une concurrence exercée par les stations-service ainsi que les grandes surfaces, dans lesquelles on peut trouver magazines et tabac, rendent la vie difficile pour les librairies belges.

Christine Mattheeuws, du SNI, évoque une situation qui se dégrade visiblement, avec la fermeture, tous les trois jours, d'une librairie. « Une évolution dangereuse, qui peut conduire à une diminution de l’offre », note-t-elle. En parallèle, l'interdiction de la vente de tabac aux mineurs de moins de 16 ans a provoqué une baisse de la vente des produits associés (briquets, feuilles à rouler, etc.). D'autant plus que l'on peut également se procurer des billets de la loterie nationale dans lesdites stations-service... Voire sur le web.

« La grosse majorité des librairies sont des petits commerces, qui ouvrent déjà leur porte à 6 h, six jours sur sept. Les supermarchés et services d'abonnement des journaux ne peuvent fournir un tel service », ajoute Christine Mattheeuws.

Citée par l'agence Blega, elle évoque d'ailleurs un commerce en péril dans le pays. « En outre, les commerçants remplissent souvent un rôle essentiel dans le recrutement de clients : les produits gratuits avec les journaux et magazines ne peuvent souvent n'être remis qu'en librairie. Une fois lancé, les éditeurs essayent de garder le client en lui proposant un abonnement avantageux, ce qui fait que le libraire voit sa clientèle diminuer. »



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.