Une librairie londonienne vandalisée par des nationalistes de l'UKIP

Antoine Oury - 07.08.2018

Edition - Librairies - librairie Londres nationalistes - nationalistes UKIP librairie - librairie Londres attaque


Ce samedi 4 août, vers 18h45, une douzaine de personnes, dont l'une d'entre elles portait un masque à l'effigie de Donald Trump, font irruption dans la librairie londonienne Bookmarks Bookshop, sur Bloomsbury Street. Elles entonnent rapidement des chants nationalistes, déchirent des magazines et se saisissent de livres pour les dégrader.


Bookmarks
(secretlondon123, CC BY-SA 2.0)
 

Affiliée au Parti socialiste des travailleurs, un parti d'extrême gauche britannique, Bookmarks Bookshop représentait visiblement une cible idéale pour le groupe de nationalistes qui a investi la boutique samedi soir. « Il y en avait une douzaine, qui disaient que nous sommes ceci ou cela, et que c'est une honte. Ils disaient des choses comme “On espère que cette boutique va brûler”. Nous étions deux, et eux une douzaine. J'ai 67 ans, il était impossible que nous les fassions sortir du magasin », raconte un des deux employés alors présents dans la librairie.

 

D'après eux, les manifestants avaient des propos incohérents, assez décousus. « Les livres qu'ils saisissaient dans les rayons et ce qu'ils disaient à leur propos n'avaient aucun rapport », complète-t-il. Le groupe sortait visiblement d'une manifestation organisée un peu plus tôt à Londres, pour protester contre la censure du site complotiste Infowars.

 

Outre le masque de Donald Trump, qui laisse deviner les opinions des agresseurs, certains portaient des casquettes « Make Britain Great Again », en référence au slogan affiché par le candidat républicain lors de la campagne présidentielle.

 

Après la mise en ligne d'une vidéo de l'attaque par les manifestants eux-mêmes, ou des proches, plusieurs d'entre eux ont pu être identifiés. Aujourd'hui même, l'UKIP, parti nationaliste britannique, a annoncé le renvoi d'Elizabeth Jones, Luke Nash-Jones et Martin Costello, identifiés sur cette vidéo, rapporte The Guardian. L'UKIP, créé en 1993, est un parti d'extrême droite anglais qui milite notamment pour « l'indépendance du Royaume-Uni » et la fermeture des frontières.




 

« Il semblerait que ces trois membres ont été impliqués dans un incident qui s'est déroulé au sein du Bookmarks Bookshop samedi », a simplement expliqué l'UKIP. Malgré la vidéo, aucune interpellation n'a eu lieu suite à l'incident, mais les employés et la direction de la librairie attendent toujours d'être entendus.

 

Israël : un dessinateur licencié pour une
caricature de Netanyahu en porc


« Cette attaque horrible contre une librairie engagée devrait faire frémir ceux qui connaissent l'histoire. Les nazis ont ciblé les livres parce qu'ils savaient à quel point les idées radicales étaient importantes pour lutter contre le racisme et le fascisme. La même chose est vraie aujourd'hui et c'est pourquoi nous devons montrer que nous ne serons pas intimidés », a déclaré Dave Gilchrist, directeur de Bookmarks.

 

Outre le soutien de plusieurs responsables politiques, la librairie Bookmarks Bookshop a pu compter sur les nombreux messages de solidarité de clients et de lecteurs, a indiqué la direction.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.