Une librairie mobile en Roumanie, pour renouer avec les lecteurs

Nicolas Gary - 12.09.2020

Edition - Librairies


« Le livres à roues. » Cartea pe roți, le slogan ne doit rien à une chaine de fast-food pour bibliovores. Cette initiative de la chaîne de librairies Humanitas propose un grand voyage : une librairie mobile qui devient une grande première en Roumanie. Son premier arrêt s’est effectué à Scrioaștea, commune du comté de Teleorman. Et l’aventure continue.
 


Voici comment enrichir son réseau d’établissements, tout en se rendant à la rencontre des lecteurs. Humanitas Cartea pe roți s’est monté avec l’idée de justement proposer des livres aux publics dans des localités qui ne possèdent pas de librairie. Depuis le 8 septembre, le camion circule et parcourra le pays jusqu’en décembre, avec des dizaines d’arrêts prévus.

Au menu, une multitude de collaborations mises en place avec des bibliothèques locales et scolaires — ainsi que des associations. 

Au printemps 2020, selon les données de l’association roumaine des éditeurs, le pays comptait entre 200 et 250 librairies ouvertes. Humanitas Group, qui fédère les librairies Humanitas et le groupe éditorial du même nom, a choisi de prendre la route pour « changer les choses au mieux. Créer un mouvement avec un impact suffisamment important pour y parvenir ».


 
 
Cette première en matière de librairie mobile en Roumanie « représente la solution à laquelle nous réfléchissons depuis plusieurs années, pour restaurer le lien privilégié que les gens entretiennent avec les librairies », poursuit le groupe. « Nous avions mis sur papier ce plan à plusieurs reprises et avons cherché des partenaires, mais nous n’y sommes pas parvenus. »

Cette année 2020, alors que le Covid terrorise, Humanitas a décidé de ne plus reporter son camion, et d’avancer. 

La caravane, spacieuse, dispose sur ses étagères de plusieurs milliers de titres, mais pas uniquement du groupe éditorial. « Cette expérience devient un reflet du plaisir que l’on éprouve dans une librairie que l’on connaît. » 

Le projet s’inscrit également dans le cadre du développement du slogan présidentiel România educată — reposant sur l’accès à l’éducation et la culture. Comment trouver des solutions rapides et immédiates pour garantir cette mise en relation ? « La présence de librairies, de livres au cœur des communautés, incarne un élément essentiel de notre solution. »


 

Or, dans les communes de moins de 50.000 habitants, le nombre de librairies a drastiquement diminué, indiquent les données officielles. On en comptait en effet plus de 500 dans tout le pays… en 2012. « Les chiffres montrent que la ville avec le plus important maillage de librairies, Bucarest, représente 50 % de l’achat de livres. Nous ne pensons pas que ce soit une coïncidence, et sommes conscients que le pouvoir d’achat est un facteur important. Mais il en existe d’autres à prendre en compte. » 

Cartea pe roți deviendra, pour un temps au moins, l’équivalent d’une librairie s’ouvrant dans les différentes localités, au fil de ses pérégrinations. 


Commentaires
Bonjour ! Super idee! Ou peut-on avoir la liste des localites ? Merci slts
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.