Une librairie ouverte à toute heure du jour et de la nuit à Pékin

Julien Helmlinger - 14.04.2014

Edition - Librairies - Pékin - Librairie - Horaires d'ouverture


Depuis mardi dernier, la communauté des lecteurs pékinoise peut compter sur les services de la première librairie locale ouverte 24 heures sur 24. Le Sanlian Taofen Bookstore, lancé en 1996 par SDX Joint Publishing Company, a décidé d'étendre ses horaires d'ouverture spécialement pour les noctambules à l'occasion d'une période test d'une dizaine de jours. L'adresse, avec ses 80.000 titres exposés sur une surface de vente de 1500 m², comptait déjà au rang des institutions littéraires de la ville, mais attirerait désormais davantage de clients.

 

 

 Cc by SA 2.0 par numb3r

 

 

L'un des avantages commerciaux que possèdent les détaillants d'ebooks et autres sites pirates, par rapport aux commerces de brique et de mortier, réside dans le fait de pouvoir y acquérir un livre sans avoir à se préoccuper de l'horloge. Les noctambules et les horaires inadaptés pourraient donc être sources d'un manque à gagner pour les libraires, selon Fan Xi'an, président de SDX Joint Publishing Company. Pour autant, la raison économique n'est pas la seule à l'origine de la décision du libraire.

 

D'autre part, les Chinois âgés entre 18 et 70 ans ne liraient qu'une moyenne de 4,39 livres en moyenne par an, ce qui équivaudrait à 15,38 minutes de lecture par jour. Ce chiffre est jugé décevant par Fan Xi'an, qui déplore que les noctambules n'avaient le choix qu'entre des bars et autres boîtes de nuit, passé une certaine heure. Il a alors estimé, après avoir constaté l'affluence nocturne dans une boutique Eslite à Taïwan courant 2010, qu'une librairie ouverte 24/24 serait un pari à tenter dans la capitale chinoise.

 

Dès 2011, il a proposé son projet d'élargissement d'horaires au conseil d'administration de la SDX Joint Publishing Company, mais celui-ci fut abandonné par manque de fonds. Une donnée qui vient d'être changée, tandis que le gouvernement ne prélève plus de taxes sur la valeur ajoutée des libraires, et qu'il a en outre annoncé 90 millions de yuans pour soutenir une cinquantaine d'initiatives livresques et novatrices comme celle défendue par Fan Xi'an.

 

Contrairement à l'enseigne Eslite, la librairie n'entend pas se transformer en complexe regroupant avec les livres des fleuristes et autres boutiques. Elle devrait continuer de se concentrer sur les livres, et se contenter de former un partenariat avec un café voisin, afin de pouvoir proposer des boissons aux clients, et inversement, de la lecture dans le café.