Une manifestation encourage la lecture aux enfants par une drag queen

Maxim Simonienko - 05.06.2019

Edition - Société - drag queen lecture - débat inclusion etats-unis - lgbt manifestation librairie


Dans le cadre du Central Maine Pride Festival 2019, la librairie Children's Book Cellar de Waterville (État du Maine) voulait promouvoir la diversité et sensibiliser les habitants à la communauté LGBTQ grâce à des lectures faites par une drag queen aux enfants. L'initiative a fini par rassembler plus de 100 personnes à l'extérieur de la librairie, le 1er juin 2019, en soutien ou critique de cette action.
 
une drag queen portant le drapeau LGBT (photo d'illustration : Steven Damron - CC BY 2.0)

 
Une cinquantaine de personnes étaient rassemblées à l'intérieur de la librairie jeunesse Children's Book Cellar où Ophélie, une drag queen originaire de Topsham, a lu deux livres sur le sujet de inclusion à de jeunes enfants. À l'extérieur, presque autant de manifestants agitaient des drapeaux LGBTQ afin de soutenir cette activité proposée par la gérante du magasin, Ellen Richmond.

De l'autre côté de la rue, un groupe plus petit, du nom de An End to Child Indoctrination, délivrait un message tout autre. Sans haine aucune envers les drag queens, les membres voulaient seulement « épargner aux jeunes enfants la confusion de l'identité sexuelle adulte », en montrant des pancartes « ne traînez pas l'innocence des enfants dans la boue ». Des policiers de Waterville étaient aussi présents à l'événement mais la manifestation s'est déroulée sans encombre.
 

Une initiative “ immorale ” ?


Pour Josh Laury, l'un des manifestants qui protestait contre la lecture de la drag queen, a déclaré que le concept de l'événement était voué à l'échec dès son annonce : « Je trouve qu'il est mal et immoral d'amener de jeunes enfants et de les mettre dans une situation où ils sont exposés à ce que l'on considère comme la sexualité. Ils sont trop jeunes pour savoir ce qui se passe. L'histoire des LGBTQ va trop loin, et il faut bien que quelqu'un la repousse de temps en temps. »

Tom Kawczynski, l'ancien maire de la municipalité de Jackman qui a été licencié en janvier 2018 pour avoir voulu promouvoir les White Civil Rights et tenir les musulmans de sa ville à l'écart, était également présent avec une pancarte : « What a drag to exploit children » (Quel ennui d'exploiter les enfants). « Je suis ici parce que je ne crois pas que les enfants devraient être sexualisés. Je crois que la lecture de la drag queen introduit un comportement sexuel inapproprié auprès d'enfants qui sont trop jeunes pour comprendre ce qu'ils entendent. Il ne s'agit pas de gays aujourd'hui. Les gays ont le droit de faire ce qu'ils veulent ».
 

Une lecture pour l'amour de l'inclusion


Parmi les partisans de la lecture de la drag queen, on comptait Jessica Gorton, une jeune maman qui a décidé d'amener son fils de 8 ans : « Je pense qu'il est important de soutenir la diversité – la diversité de la pensée, la diversité de la manière dont les gens se présentent. Je pense que c'est une merveilleuse idée d'exposer aux enfants les différentes façons d'être et la diversité des modes d'expressions. C'est bien de le normaliser. Il n'y a rien d'anormal dans ce que nous venons de vivre ».

De plus, Mark Wilson, un pasteur de Waterville, a également soutenu la lecture aux côtés de Justin Lamport, un père venu en compagnie de ses deux enfants, respectivement âgés de 10 et 6 ans. « Je suis ici pour être du côté de l'amour, et je soutiens Ellen et ce qu'elle fait », a déclaré le pasteur. Quant au père de famille, il a expliqué qu'il voulait avant tout « inciter [s]es enfants à lire des livres » et leur montrer de la diversité pour prouver que « tout le monde naît égal » face à son prochain.
 

Elizabeth Leonard, qui a aidé à organiser la manifestation pour soutenir la drag queen, a prôné le soutien de la diversité mais aussi le travail de la librairie et de sa propriétaire : « Tout ce que je veux, c'est montrer l'amour qu'il y a pour l'inclusion, la diversité et le magasin », a-t-elle précisé.


via PressHerald.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.