Une matinée de grève à la BnF contre la politique de la RGPP

Clément Solym - 09.12.2009

Edition - Bibliothèques - bnf - grève - matinée


Comme nous vous l'indiquions vendredi dernier, la BnF était en grève hier. Celle-ci n'aura pourtant pas duré longtemps puisqu'elle a été levée dans l'après-midi. Le personnel de la BnF a donc rejoint le mouvement de l'intersyndicale des métiers de la culture qui manifeste contre la politique de non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux dans le cadre de la RGPP.


La BnF a ainsi été bloquée dans la matinée et des piquets de grève en interdisaient l'entrée. L'intersyndicale exigeait d'être reçu par la direction condition sine qua non à la levée de la grève. Un représentant de la FSU a expliqué à l'AFP : « L'intersyndicale conditionne le fait d'être reçu à la fermeture administrative du site. À défaut, les piquets de grève ne seront pas levés et l'établissement restera bloqué jusqu'à nouvel ordre ».

Les grévistes ont donc été reçus par Jacqueline Sanson, la directrice générale de la BnF. La bibliothèque a en suite indiqué que la grève avait été levée sur tous ces sites à 13h00.

Alors que l'intersyndicale avait appelé à un durcissement du mouvement hier, on constate que pour l'heure le fonctionnement des monuments et musées n'est pas trop impacté. Hormis bien-sûr pour le Centre Pompidou, à l'origine du mouvement et fermé depuis deux semaines.