Une médiathèque lâchée par la banque Dexia, et privée de local

Clément Solym - 15.07.2009

Edition - Bibliothèques - mediathèque - belge - lacher


La médiathèque qui profitait jusqu'à lors du Passage 44, à Bruxelles, vaste bâtiment où l'on pouvait trouver des ressources culturelles dans la capitale belge, va devoir déménager. Un nouveau coup du destin pour l'ASBL, qui tentait de reconstruire son réseau. Chose dont la banque Dexia n'a manifestement que faire.

« Les motifs invoqués ne laissent planer aucun doute, il s’agit de rentabiliser tout ce qui peut l’être, crise oblige », avoue le directeur général de la Médiathèque, Claude Janssens, frappé par cette nouvelle.

Consolation, si le Passage 44 leur est repris, Dexia doit respecter la convention d'occupation, qui s'achèvera en 2014. Passée cette date, une solution de secours devra être trouvée.

Or c'est dès à présent que l'ASBL va faire avancer la machine, en se mettant en relation avec les exécutifs de la Communauté française, ainsi que la Région bruxelloise. Enfin, la ville elle-même sera sollicitée pour tenter d'obtenir une solution, laquelle, plus vite elle sera trouvée, plus rapidement elle permettra que le déménagement se fasse.

En effet, si le lieu était pratique, le Passage 44 se déserterait chaque jour un peu plus, et les commerçants s'enfuient, explique Le Soir.

Une meilleure prise en charge du public devra être organisée, estime Claude Janssens, afin, entre autres, de « développer nos projets de conférences et de débats ». Fin des travaux, car il y en aura, au mois d'octobre.