medias

Une menace terroriste contre Salman Rushdie, à Jaipur

Clément Solym - 19.01.2012

Edition - International - terrorisme - intégrisme - musulman


C'est désormais officiel : le romancier Salman Rushdie ne participera plus au festival littéraire de Jaipur. Les organisateurs, soucieux de calmer la tempête qui gronde dans les rangs des communautés musulmans, ont supprimé son nom de la liste des auteurs présents. 

 

« Salman Rushdie ne sera pas en Inde le 20 janvier, en raison d'un changement de son emploi du temps. » La version officielle est donc là. Mais cet élément était déjà connu : le 20 janvier est la date d'inauguration du Salon, et les organisateurs avaient déjà pris le temps de communiquer sur cette absence. 

 

Quelques jours plus tôt, Rushdie avait rappelé qu'en sa qualité d'indien natif, il n'avait pas besoin du Visa que le gouvernement indien menaçait de ne pas lui fournir, pour se rendre à l'événement. 

 

Sauf que l'auteur ne donne plus aucune indication sur le sujet depuis Twitter, après avoir averti la presse qui le suit avec attention, qu'il fallait passer par les canaux officiels pour avoir des informations. 

 

Le romancier, naturalisé britannique, est censé intervenir les 21 et 22 janvier.

 

Or, selon les dernières informations, le romancier, s'il venait à se rendre malgré tout au festival, pourrait être victime d'une attaque terroriste, selon des analystes. Un tel acte serait en effet le meilleur moyen de rallier plus encore de fanatiques intégristes à leur cause, mais également d'obtenir une reconnaissance internationale de leur combat.

 

Selon ces mêmes sources - manipulatrices et destinées à faire reculer l'auteur ? - on évoque le groupe Indian Mujhaideen, dont la création, voilà cinq ans, a fait d'eux un groupe particulièrement soucieux de la protection des valeurs musulmanes, telles que définies par leurs soins. 

 

Aucun groupe n'a pour le moment fait de déclarations allant dans ce sens, mais l'on sent désormais peser pleinement un risque nauséabond sur la liberté d'expression. Risque qui n'était jusqu'à lors qu'un vent puant, mais encore lointain. Dans un cas, comme dans l'autre, la présence de Rushdie deviendrait un acte de résistance contre l'intégrisme musulman. 

 

Est-ce à dire qu'à Jaipur, se joueraient bien plus que quelques notes de littérature ?

 


 


 





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.