Une nouvelle adaptation de Perdus dans l’espace diffusée sur Netflix en 2018

Joséphine Leroy - 30.06.2016

Edition - International - Perdus dans l'espace adaptation - Lost in space film série - adaptation robinson crusoé Defoe


C’est annoncé : une nouvelle adaptation de Perdus dans l’espace (Lost in Space) sortira en 2018 sur Netflix, 50 ans après la diffusion de la première série, en 1965, elle-même inspirée par une BD (The Space Family Rollinson) et par un roman (Le Robinson suisse). 

 

Uchū Kazoku Robinson/Lost in Space Sonorama

(Tom Simpson / CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

La série Perdus dans l’espace, réalisée par Irwin Allen, fête ses 51 ans d’existence sur Terre. À l’époque, la série s’était inspirée de la BD The Space Family Rollinson — publiée en 1962 par Gold Key Comics aux États-Unis —, ainsi que du roman Le Robinson suisse de Johann David Wyss (publié pour la première fois en 1812, et republié, en français, en 1994, par les éditions Casterman). En 1998, l’adaptation de la série avec Matt Le Blanc, l’inoubliable Joey de la série Friends, sortait en salles, toujours sous le nom de Perdus dans l’espace et réalisé par Stephen Hopkins. 

 

Les premiers épisodes du reboot de la série de 1965 dureront environ une heure chacun. Aux dernières nouvelles, c’est Zack Estrin, qui s’était déjà chargé de la réalisation de Prison Break, qui sera aux commandes. Au scénario, on trouvera Matt Sazama et Burk Sharpless (tous deux scénaristes de films comme Dracula Untold ou Le Dernier Chasseur de sorcières). 

 

L’intrigue reste la même : en 2058, la fin de l’Humanité approche et les ressources vont bientôt s’épuiser. Une famille va être envoyée dans l’espace, dans le vaisseau Jupiter 2, pour construire un anneau orbital non loin d’Alpha Prime, une planète, avant d’entamer un processus de colonisation. Seulement, un dénommé Dr. Smith va faire barrage à la famille. Membre d’une secte qui fera tout pour faire échouer le projet, le docteur parvient à entrer dans le vaisseau et à détraquer le robot censé protéger la famille. Le vaisseau ne suit donc plus la trajectoire prévue et se perd dans un espace/temps inconnu. 

 

 

 

Double inspiration

 

La série était elle-même une adaptation d’une BD et d’un roman. La BD, intitulée La Famille Rollinson dans l’espace (et non Robinson), était un feuilleton-bande dessinée de science-fiction principalement dessiné par Graham Coton et parue dans Knockout entre 1953 et 1958. Elle sera traduite en français dans Atome Kid, un mensuel publié par les éditions Artima entre 1957 et 1950, puis reprise quelques années plus tard par les éditions Aredit (entre 1974 et 1976). L’histoire est quelque peu différente puisque la famille Rollison se fait enlever par des robots humanoïdes et est lâchée au large de Saturne. L’identité des dessinateurs — car il semblerait qu’il y en ait eu plusieurs — est inconnue. Seule celle de Graham Coton avait été relevée. (via Wikipedia

 

Le livre, Le Robinson suisse, est un roman de Johann David Wyss. Au départ édité en allemand, il connaîtra un large succès et sera traduit dans plusieurs langues. Le roman raconte le naufrage d’une famille suisse, les Zermatt, qui se retrouve perdue sur une île isolée de l’Indonésie. Le titre ne fait pas de doute : l’auteur suisse faisait référence au Robinson Crusoé de Daniel Defoe. 

 

En 2018, une série familiale sur le modèle de celle de 1965

 

Quant à cette nouvelle série, elle empruntera les codes du programme familial et de l’aventure de Science-Fiction : « La série originale a si habilement saisi les codes du drame et de la comédie qu'elle s'est rendue très populaire auprès du public », estime Cindy Holland, vice-présidente de la création originale chez Netflix, dans un communiqué. Elle ajoute : « L’équipe créative remodèle la série pour qu’une partie du public de Netflix reconnaisse les codes de la première série et pour qu’une autre soit enthousiaste face à cette nouvelle génération de héros. »