Une nouvelle biographie de Van Gogh remet en cause la thèse du suicide

Clément Solym - 18.10.2011

Edition - Les maisons - van - gogh - biographie


Déjà, dans les années 30, l'historien de l'art John Rewald avait émis l'hypothèse d'une mort accidentelle : Vincent Van Gogh (1853-1890) aurait été victime d'un coup de feu tiré accidentellement par deux adolescents jouant avec l'arme. Blessé à la poitrine, afin de les couvrir, le peintre se serait éteint sans rien dire.

 

Steven Naifeh et Gregory White Smith, auteur de Van Gogh : The Life, nouvelle biographie consacrée au peintre, reprennent cette piste en apportant de l'eau au moulin de la thèse de l'accident. Ils livrent aux lecteurs de nombreux documents restés inédits et s'étonnent du peu d'éléments touchant à la mort du célèbre peintre.