Une nouvelle édition des Misérables par la Pléiade : cet “espèce d’essai sur l’infini”

Laure Besnier - 15.02.2018

Edition - Les maisons - Victor Hugo - Misérables Pléiade - Nouveauté Gallimard


La semaine prochaine, une nouvelle édition des Misérables de Victor Hugo, dirigée par un des spécialistes de la littérature française du XIXe siècle, Henri Scepi, sera publiée par la Pléiade. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur l'écriture du chef d'oeuvre. 

 

Victor Hugo par Étienne Carjat, 1876
 

 

« La destinée et en particulier la vie, le temps et en particulier ce siècle, l’homme et en particulier le peuple, Dieu et en particulier le monde, voilà ce que j’ai tâché de mettre dans ce livre, espèce d’essai sur l’infini. » C'est ainsi que le poète définit son œuvre, une fois achevée, alors qu'il est âgé de 60 ans.

 

Il avait commencé Les Misérables en 1845, alors qu'il était membre de l'Académie française et pair de France (désigné par le roi Louis-Philippe), puis s'était arrêté en 1848 « pour cause de révolution », avant de reprendre en 1860, devenu poète en exil. 
 

La Maison de Victor Hugo se dote
d'un plan d'accès dynamique

 

L'œuvre est publiée à Bruxelles par un éditeur belge entre mars et juin 1862. C'est d'ailleurs sur cette édition que se base la nouvelle parution dans la collection prestigieuse de Gallimard — seconde édition, car Les Misérables n'a pas été réédité depuis sa première entrée dans la Pléiade, en janvier 1951. 

 

Le volume sera composé de 1824 pages ainsi que d'un « Atelier des Misérables » où seront réunis des préfaces, des ébauches — ce qui permettra de les comparer avec le texte final —, des passages inédits ou encore des projets de préfaces rédigés par l'auteur. 

 

Selon Henri Scepi, interrogé par l'AFP, « tout a été retravaillé avec un soin extrême en vue de ménager l'effet de suspens escompté ».

 

La nouvelle édition sera aussi composée d'une partie « Images des Misérables », dirigée par un universitaire, Dominique Moncond'huy. Cette dernière propose des dessins de Victor Hugo, inspirés du roman, ainsi qu'un inventaire des nombreuses adaptations de l'œuvre (films, pièces de théâtre, comédies musicales) en toutes langues (japonais, égyptien, turc, vietnamien). 

 

Le livre rappelle aussi que l'ouvrage fut un succès commercial dès sa parution malgré des critiques impitoyables comme celles de Flaubert ou Lamartine. De la même manière, la mère d'Arthur Rimbaud fut révoltée par le professeur de son fils, un certain Georges Izambard, qui aurait eu l'outrecuidance de donner un exemplaire des Misérables à celui-ci. 

 

La nouvelle édition promet donc de nombreuses découvertes comme l'hésitation de Victor Hugo sur le titre du roman (Les Misères ? Jean Tréjean ?) ou encore sur le nom même de son héros (Jean Tréjean devient Jean Valjean). 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.