Une nouvelle inédite d'Ernest Hemingway publiée pour la première fois

Antoine Oury - 03.08.2018

Edition - International - Ernest Hemingway nouvelle inédite - Ernest Hemingway Strand - Ernest Hemingway nouvelle


Papa est de retour : une nouvelle inédite d'Ernest Hemingway refait surface, plus d'un demi-siècle après sa disparition, en 1961. « The Room on the Garden Side », une courte nouvelle d'un peu plus de 2000 mots écrite en 1956, est publié ce mois-ci dans le magazine américain The Strand


(photo : Ernest Hemingway au Kenya, vers 1953)
 
 

En 1956, au moment où il rédige « The Room on the Garden Side », Ernest Hemingway se débat avec un manque d'inspiration persistant : pour ne pas rester devant la page blanche, il puise dans ses propres souvenirs et notamment dans cette période où il fut correspondant de guerre en Europe, au cours de la Seconde Guerre mondiale, à partir de 1944.

 

« The Room on the Garden Side » fait partie de cette série de 5 nouvelles, plutôt courtes, dans lesquelles Hemingway utilise ses propres souvenirs de guerre et ceux qu'il a pu glaner çà et là. Le personnage principal de « The Room », Robert, ressemble ainsi curieusement à Hemingway lui-même, jusqu'à son surnom, « Papa ». De plus, l'action se déroule au Ritz, célèbre hôtel parisien particulièrement prisé de l'auteur de Pour qui sonne le glas.

 

« L'amour sincère d'Hemingway pour sa ville préférée, tout juste libérée des nazis, se déploie entièrement, tout comme les signes distinctifs de sa prose », souligne Andrew F. Gulli, directeur de la publication de The Strand Magazine, auprès du New York Times.

 

Si elle reste inédite du grand public, la nouvelle ne vient pas d'être découverte : conservée au John F. Kennedy Presidential Library and Museum de Boston, elle fait partie d'un corpus de 5 nouvelles de la même époque, au sein duquel seul « Black Ass at the Crossroads » a déjà été publié. En somme, il reste au moins 3 autres nouvelles de l'auteur à découvrir.

 

 

La nouvelle évoque bien sûr la Seconde Guerre mondiale, mais aussi la vie d'écrivain telle que la concevait Hemingway, qui considérait souvent que la célébrité était un frein à sa carrière et à son écriture, l'éloignant de la vérité. Au cours des années 1940, Hemingway avait fait de la concision et de la précision ses mantras : « Ce qu'il faut, c'est écrire une seule phrase vraie. Écris la phrase la plus vraie que tu connaisses », faisait-il dire à un de ses personnages.

 

« Vous pourrez toujours les publier après ma mort », avait déclaré Ernest Hemingway à son éditeur en lui livrant ces 5 nouvelles sur la guerre. The Strand Magazine est accessible à cette adresse.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.