medias

Une nouvelle plainte contre ResearchGate, le “Facebook des chercheurs”

Antoine Oury - 04.10.2018

Edition - Justice - ResearchGate - elsevier ResearchGate - ResearchGate proces


ResearchGate se présente comme un réseau social gratuit, mais à l'inscription obligatoire, qui permet aux chercheurs d'accéder à certains articles scientifiques et de rechercher des références à travers une imposante base de données. Déjà attaqué en Allemagne par l'American Chemical Society et Elsevier, ResearchGate vient d'écoper d'une nouvelle plainte, déposée cette fois aux États-Unis.


Elsevier - London Book Fair 2018
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

En 2017, l'ACS et Elsevier avaient déposé une plainte auprès d'une cour de justice régionale allemande, contre ResearchGate et la mise en ligne « illégale » d'articles publiés au sein de leurs revues. ResearchGate, fondé en 2008 à Berlin et considéré comme le « Facebook des chercheurs » avait, selon les plaignants, prélevé « du contenu protégé par le droit d'auteur sur le Web, invit[é] les chercheurs à le télécharger sur leur portfolio et modifi[é] les articles ».

 

Selon les plaignants, pas moins de 4 millions d'articles scientifiques protégés par le droit d'auteur auraient fait leur apparition de manière illégale sur ResearchGate. La procédure judiciaire allemande, toujours en cours, vient de se voir doubler par une plainte déposée sur le territoire américain, pour établir que le réseau social viole la loi américaine relative au copyright.

 

C'est également aux États-Unis que ResearchGate trouverait la plus large part de son audience, ce qui explique le dépôt d'une plainte sur le territoire, auprès d'une cour du Maryland. Les deux éditeurs soutiennent que le partage illégal d'articles bénéficie largement au réseau social, d'autant plus que le modèle économique de celui-ci est basé sur des publicités ciblées.

 

La Coalition pour un Partage Responsable (Coalition for Responsible Sharing), qui rassemble plusieurs éditeurs scientifiques, dont Elsevier et l'ACS, assure avoir tenté d'autres approches avant la plainte de ses deux membres. « ResearchGate continue de rejeter les solutions viables à long terme que nous avons proposées pour remédier à la violation du droit d'auteur sur son site », indique ainsi James Milne, porte-parole de la coalition.

 

Unpaywall, des millions d'articles
scientifiques en accès ouvert

 

La coalition avait ainsi proposé un système automatique de reconnaissance d'articles, capable de déterminer ou non si un article était encore couvert par le droit d'auteur ou non. Une solution qui fait débat, car elle empêche parfois la publication de contenus libres d'accès, devenus des faux positifs sous l'œil du robot.

 

Du côté de ResearchGate, aucune réaction au dépôt de plainte n'a encore été communiquée. Peu après la première plainte, en 2017, plusieurs articles publiés sur la plateforme, mais encore sous droits, avaient été retirés, selon la Coalition pour un Partage Responsable.


via Infodocket, ScienceMag




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.