Une oeuvre de Thomas Hardy découverte dans une église d'Angleterre

Orianne Vialo - 18.08.2016

Edition - Société - thomas hardy architecture - église architecture Thomas Hardy - découverte Thomas Hardy


Les talents d’écrivain britannique Thomas Hardy, auteur des romans Tess d’Urberville (trad. française de Madeleine Rolland aux éditions Hachette, 1901) et Jude l’Obscur (trad. française de M. Firmin Roz aux éditions Paul Ollendorff, 1901) sont de notoriété publique, mais ses talents d’architecte le sont un peu moins. Une de ses oeuvres vient d’être découverte dans l’église All Saints, à Windsor (Angleterre). 

 

Domaine public

 

 

Avant de s’adonner au métier d’écrivain, Thomas Hardy a travaillé dans le Dorchester en tant qu’apprenti architecte. En 1962, il part pour le King’s College de Londres, où il étudie l’architecture. Il est récompensé des prix Royal Insitute of British Architects et de l’Architectural Association. 

 

À la fin des années 1970, quelques-uns de ses dessins sont retrouvés derrière l’orgue de l’église All Saints — dont qui se trouve toujours dans l’édifice —… Qui n’est autre que l’église dans laquelle deux hommes viennent de mettre à jour une construction jusque là cachée aux yeux de tous. 

 

Don Church et Stuart Tunstall sont à l’origine de cette récente découverte. Alors qu’ils voulaient voir les fondations de l’église, les deux hommes sont tombés sur un pan de mur entièrement gravé et sur un panneau décoratif. « Je m’étais toujours demandé pourquoi les lambris derrière l’autel dépassaient un peu » explique Tunstall. « Je me suis couché, et j’ai regardé derrière les lambris. C’est là que j’ai découvert un motif sculpté dans la pierre, et un panneau décoratif. » 

 

L’homme se rend alors compte que la pierre sculptée ressemble trait pour trait à un dessin réalisé par l’auteur, se trouvant encore dans l’église. Il a alors contacté la Thomas Hardy Society — un organisme éducatif de bienfaisance fondé en 1968, dans le but de promouvoir la connaissance et la compréhension de la vie et de l’œuvre de Thomas Hardy —, qui s’est montrée très enthousiaste quant à la découverte, et qui a attesté qu’il s’agissait bel et bien d’une œuvre de Thomas Hardy. 

 

Dans le but de rénover et préserver l’œuvre de Thomas Hardy, l’église All Saints a lancé une collecte de fonds de 9000 £, somme nécessaire aux travaux. « Une fois qu’elle sera à nouveau visible, l’œuvre de Thomas Hardy aura un grand intérêt pour les milliers d’admirateurs de l’auteur. Notre église sera ainsi dans le guide touristique de Windsor grâce à la restauration de cette remarquable œuvre d’art religieux gothique victorien » poursuit Stuart Tunstall. 

 

Thomas Hardy a reçu l’ordre du mérite, un ordre honorifique récompensant les mérites d’artistes et décerné par le Monarque du Commonwealth, qui lui a été décerné en 1910. Il est connu pour avoir été membre du courant littéraire du naturalisme qui cherche à introduire la méthode des sciences humaines et sociales dans les romans.  

 

(via The Guardian)