Une pétition européenne pour les ebooks en bibliothèque

Louis Mallié - 23.04.2014

Edition - International - Bibliothèque - ebook - Right to eread


Le Chartered Institute of Library and Information Professionals (CILIP) et l'European Bureau of Library and Documentation Associations (Eblida) ont annoncé le lancement d'une pétition pour le droit des 65 000 bibliothèques présentes sur le territoire européen à proposer des ebooks. Donnant en exemple la situation anglaise, elle revendique l'établissement d'une nouvelle législation européenne. 

 

 

 

 

« Nous attendons de plus en plus de pouvoir accéder aux informations et aux services à distance via les outils numériques. Les récents chiffres montrent très bien le changement que les bibliothèques sont en train de manquer, délaissant l'évolution du livre et des habitudes de lecture », a commenté Annie Mauger, présidente du CILIP.

 

« Les copyrights grèvent clairement les bibliothèques en ne leur permettant pas de participer à l'évolution générale de la lecture. (…) Ce serait un comble pour les bibliothèques de tomber en désuétude faute de ne pas pouvoir répondre aux exigences des nouvelles habitudes de lecture. C'est la raison pour laquelle cette pétition est importante. » 

 

Le site du CILIP rappelle que la loi européenne n'oblige pas les éditeurs à autoriser le prêt d'ebook en bibliothèque. Le résultat est que 85 % des titres numériques ne sont pas disponibles dans les bibliothèques britanniques. Or, les ventes d'ebook représenteraient un tiers du marché du livre au Royaume-Uni, et d'après une étude de Shelf Free, sur les 50 livres les plus empruntés en 2013, 45 sont sortis en format numérique… mais seul 3 sont en bibliothèque. 

 

« Le fait que nombre d'ebooks ne soient pas disponibles en bibliothèque signifie l'interdiction d'une source de connaissance aux familles, communautés, et entreprises », explique le site de CILIP. C'est que les bibliothèques jouent un rôle particulièrement important de l'autre côte de la Manche : une étude révèle qu'au cours des 12 derniers mois, 47 % des Anglais en aurait fréquenté les bancs.  

 

Fin mars, le Salon du Livre de Paris avait était déjà été l'occasion de réunir plusieurs représentantes de bibliothèques européennes militant pour les prêts d'ebook. Elles pointaient la pesanteur de la législation, et la longueur des procédures pour aboutir. En attendant, les ventes d'ebooks ont augmenté de 29 % en 2013, au Royaume-Uni -  et elles sont encore appelées à croître. 

 

 

<

>