Une pétition mise en ligne pour l'avenir du site Richelieu de la BnF

Antoine Oury - 16.02.2018

Edition - Bibliothèques - Richelieu BnF - Bibliothèque nationale France Richelieu - Bibliothèque Richelieu


Après plusieurs incidents au sein du bâtiment rénové du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France, l’intersyndicale BnF CGT-FSU-SUD a mis en ligne une pétition pour interpeller le ministère de la Culture. Leurs demandes ? Tout d'abord, effectuer au plus rapidement les réparations nécessaires pour éviter les infiltrations et autres dysfonctionnements des équipements, mais aussi repenser l'avenir du site Richelieu, une réclamation exprimée par les personnels du site.


- Bibliothèque nationale de France Richelieu
Les échafaudages du site Richelieu de la BnF (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 


Le 7 février dernier, une nouvelle infiltration se déclarait dans la salle de lecture du Département des Manuscrits du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France. Depuis plusieurs mois, les personnels du site Richelieu dénoncent un chantier de rénovation supervisé à la va-vite, selon leurs dires, par l'Oppic, Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture, et maîtrise d'ouvrage des travaux.

 

« Dans tous les chantiers, il existe une garantie de parfait achèvement : quand il est avéré que l'entreprise est fautive, comme pour le mauvais nettoyage des descentes d'eau, un dispositif est mis en place et la société doit intervenir pour corriger les problèmes », expliquait l'Oppic quelques jours après les infiltrations.

 

Outre les dysfonctionnements signalés au sein du bâtiment rénové du site Richelieu, les personnels s'inquiètent de l'avenir réservé au quadrilatère Richelieu : « Nous avons l'impression que la BnF sacrifie les départements spécialisés et le public des chercheurs pour des salles de lecture fourre-tout : nous sommes pour la gratuité totale de la BnF, des espaces ouverts, mais il n'y a pas de politique d'avenir pour les départements spécialisés », expliquait une syndiquée Sud devant le ministère de la Culture, lors d'une manifestation.

 

Devant le ministère de la Culture, le désarroi
des personnels de la BnF


Le ministère de la Culture entend en effet se séparer de plusieurs bâtiments de la Bibliothèque nationale de France, dont le bâtiment Louvois, qui avait été construit pour accueillir le Département de la Musique. Les personnels dénoncent des moyens réduits et un départ de 40 % des collections à Bussy-Saint-Georges, ce qui les rendra plus difficilement accessibles aux chercheurs.

 

La pétition mise en ligne par l'intersyndicale BnF CGT-FSU-SUD sur le site Avaaz reprend ces différentes revendications :

 

Nous, sous‐signé‐es, demandons : 

‐ que les dysfonctionnements actuels soient résolus dans les plus brefs délais 

‐ que la BnF conserve un ou plusieurs des bâtiments attenants au site Richelieu, notamment le bâtiment Louvois accueillant actuellement le département de la Musique, afin de desserrer les espaces du quadrilatère Richelieu 

‐ que soient préservées les salles de lectures des départements spécialisés




Commentaires

Bonjour,

Ne serait-ce pas une intersyndicale réduite ? Il me semble qu'il y a une représentation plus étendue à la BnF...

LB

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.