Une réflexion de fond, sur la place des artistes auteurs en France, enfin !

Nicolas Gary - 31.01.2019

Edition - Société - Franck Riester auteurs - mission prospective auteurs - ministère Culture Riester


Attendue, diablement attendue, la mission prospective promise par Françoise Nyssen aux organisations d’auteurs en juillet 2018 verra bien le jour. Cette décision de Franck Riester compte parmi les annonces du ministre, en déplacement à Angoulême. Enfin, s’exclame-t-on !


Franck Riester, Ministre de la Culture, Pierre Lungheretti, directeur général de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême, et Denis Bajram, vice-président de la Ligue des auteurs professionnels. 
 

« Une réflexion de fond sera menée, sur ce sujet, dès cette année. Elle dressera le panorama économique dans lequel évoluent créateurs et auteurs. Elle recensera les difficultés qu’ils rencontrent, mais aussi les opportunités dont ils disposent. Les artistes-auteurs et l’ensemble des acteurs culturels y seront pleinement associés. »

C’est ce que le ministre de la Culture affirmait la semaine passée : Pierre Lungheretti, auteur d’un rapport sur la politique nationale à mener en faveur de la BD venait tout juste de présenter ses conclusions. Et le sort des auteurs y est central. 
 
Si, sur l’instant, Franck Riester focalisait sur les auteurs de BD, et les changements qu’a connus la filière, l'ensemble des auteurs devrait être concerné. « Cependant, ne nous y trompons pas : derrière ces chiffres, se cachent aussi beaucoup d’interrogations des auteurs, sur leur métier, leur quotidien, leur précarité. » 

Dans un message, la Ligue des auteurs professionnels vient de saluer les engagements du ministre – qui en avait rencontré les représentants, ainsi que le SNAC-BD et les États généraux de la Bande dessinée, fondateurs de la Ligue. 
 

Se préoccuper des auteurs, pour de bon


Le ministre avait déjà affirmé que venait de se clore une première mission opérée par l’inspection générale des affaires culturelles et à l’inspection générale des affaires sociales. Cette dernière portait essentiellement sur la consolidation et l’évolution du régime social des artistes-auteurs. 

Les propositions seront suivies de concertations que Franck Riester souhaite effectives – de même que la multiplicité des revenus et rémunérations dites connexes doit être représentée. « Aujourd’hui, les auteurs attendent que la circulaire 2011 soit revue et profondément améliorée, pour correspondre à leurs besoins actuels », affirme la Ligue.
 
Les promesses formulées par la rue de Valois seront ainsi prises au pied de la lettre. « Pour rappel, de nombreux dysfonctionnements dans les réformes non concertées pénalisent aujourd’hui fortement les auteurs », pointe la Ligue, qui insiste sur la vigilance dont elle fera preuve. 

Disposée à aider, en mettant à profit les connaissances de ses membres pour faire avancer sur le sujet, la Ligue espère aboutir à une solution où « le plus grand nombre [d’auteurs] puisse rapidement profiter d’une amélioration effective de son régime social et fiscal ». 

Quant au statut de créateur, dont le ministre semble manifestement se soucier, il fait écho aux précédentes demandes, ainsi qu’au constat posé par la Ligue. Le régime actuel, parcellaire, « multiplie les injonctions contradictoires ». Dans un document en 12 points, la Ligue avait d'ores et déjà balayé la totalité des difficultés connues mais probablement ignorées ou déconsidérées, dans le statut des auteurs.
 
Et la Ligue de souligner : « Dans la lignée de la défense du droit d’auteur, il est grand temps que les auteurs eux-mêmes soient placés au centre des préoccupations. »


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.