"Les gens découvrent les livres dans les lieux de briques et de mortier. Cela n’a pas changé"

Nicolas Gary - 01.06.2015

Edition - Librairies - librairie indépendante - lecture clients - Amazon Etats-Unis


Au cours de la Book Expo America, ce 28 mai, le président de l’association des libraires, Oren Teicher, s’est voulu rassurant. Selon lui, les commerçants ne sont plus en danger. Après six années de crise véritable dans le monde des indépendants, la situation se détend, et l’on assiste à de nouvelles ouvertures. 

 

Santoro's Books

J Brew, CC BY SA 2.0

 

De mai 2014 à mai 2015, 48 nouvelles librairies indépendantes se sont ouvertes, portant à 1712 le nombre de commerces. Si l’on remonte à mai 2013, elles sont 80 à s’être affiliées à l’association. 

 

Le motif réel de réjouissance, c’est que, voilà 25 ans, on comptait 5000 magasins membres de l’American Booksellers Association, et ce chiffre était en chute depuis lors. L’ABA enregistrait 1401 membres en 2009. 

 

En outre, note le président, des efforts, tant sur le plan technologique, que dans la promotion ont été constatés à travers le territoire. Des programmes comme la National Independent Bookstore Day ont réussi à améliorer la relation avec le public – et le détacher de la vente en ligne.

 

Les campagnes contre le cybermarchand se sont multipliées, à travers différents angles d’attaque : que ce soit le paiement des impôts dus aux États, la qualité de prescription ou encore le lien social qu’apportent ces commerces de proximité... 

 

La vague d’optimisme était donc de rigueur, et surtout portée par de nouvelles générations de libraires. « Ces nouveaux propriétaires, gestionnaires, libraires de premier ordre, apportent une énergie nouvelle à notre métier. » En outre, les ventes, si elles restent très fragiles, semblent indiquer des hausses au cours des dernières semaines. 

 

Et le président de saluer le travail de chacun : « Les consommateurs découvrent les livres dans les lieux de briques et de mortier. Cela n’a pas changé. » Certains voient même une renaissance poindre pour le commerce de livre. (via The Bookseller)

 

Si pour la sixième année consécutive, le directeur et son président, Betsy Burton, saluent donc une hausse des inscriptions, de même que des ventes, ils s’inscrivent dans une continuité des efforts. Selon eux, le mouvement vient également des éditeurs, qui ont choisi de repenser les pratiques commerciales : la librairie ne serait plus un espace démodé, mais un élément clef de la chaîne. 

 

Pour autant, les défis demeurent : « Les actions de certains éditeurs, parfois, semblent être si concentrées sur les gains à court terme, comme la vente directe aux consommateurs, qu’ils en perdent de vue le potentiel bien plus grand qui vient de diriger les lecteurs vers les librairies indépendantes. »

 

Oren Teicher conclut : « Je reste optimiste et confiant : les meilleurs jours des librairies indés sont toujours devant nous. » (via Publishers Weekly)


Pour approfondir

Editeur : Vuibert
Genre : histoire essais
Total pages : 240
Traducteur :
ISBN : 9782311010336

Les 1001 vies des livres

de Dussert, Eric; Walbecq, Eric

Le livre, assemblage de feuilles de papier recouvertes d'encre, reste l'un des objets les plus utilisés qui soient, quasiment inchangé depuis son invention. Qu'a donc de si particulier cet objet pour avoir perduré de la sorte ? C'est à cette question que répondent Eric Dussert et Eric Walbecq en puisant dans la très riche histoire du livre des moments - essentiels ou mystérieux -, des fi gures et des pratiques qui racontent, aussi, la grande histoire de l'humanité. Depuis les scandales qui ont émaillé la vie littéraire jusqu'à la gloire éternelle de certains écrivains maudits, en passant par les livres réputés écrits par des anges - ou des esprits -, sans oublier les journaux vaguement intimes ou l'écriture de l'enfermement, chaque chapitre des Mille et une vies des livres se nourrit d'anecdotes et de faits méconnus... Restent aussi les énigmes du livre, ses mystères, ses mystifi cations et ses idées reçues (qui a donc inventé l'imprimerie ?) et des questions en suspens qu'il serait plaisant d'éclairer : quel est le livre le plus cher ? le plus rare ? quid des écritures disparues et des livres de la mort, des manuscrits perdus ?

J'achète ce livre grand format à 16.90 €